Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Vidéo: Déra­page raciste chez Cauet

  Autres, #

Un colla­bo­ra­teur de Cauet sur C'Cauet a créé la polé­mique. En se dégui­sant en femme noire, il a fait ce qu'on appelle un black­face, pratique appré­ciée à l'époque escla­va­giste aux États-Unis.

Sexisme et racisme. Voilà encore deux fléaux dont notre société n'est malheu­reu­se­ment pas encore débar­ras­sée. Le preuve en images. Lors de l'émis­sion C'Cauet, diffu­sée par NRJce mercredi 22 juin, une simple chan­son de Keen'V s'est trans­for­mée en un déra­page outra­geux. Le chan­teur entame au micro sa chan­son Elle t'a maté (Fatou­mata), directe réfé­rence à Nafis­sa­tou Diallo, la femme de chambre du Sofi­tel q ui a accusé Domi­nique Strauss-Kahn d'agres­sion sexuelle. Jusque-là, du mauvais goût, mais rien de bien extra­or­di­naire.

Mais c'était sans comp­ter sur l'ar­ri­vée sur le plateau de Loris Giuliano, "coor­di­na­teur et assis­tant de produc­tion" de l'émis­sion animée par Cauet. Le jeune homme s'est présenté devant le chan­teur, qui s'est fendu d'un "oh m****" en le voyant s'avan­cer. Le visage tartiné de noir, une perruque afro juchée sur la tête, de faux-seins débor­dant d'une tunique bario­lée et des fesses aux propor­tions gargan­tuesques, le parfait portrait sexiste et raciste d'une femme noire.

De plus, cette pratique de se teindre la peau pour se dégui­ser en personne noire, appe­lée black­face, est très conno­tée. Elle remonte à l'époque escla­va­giste aux États-Unis où l'on pouvait voir les spec­tacles burlesques du milieu du XIXe siècle, où des blancs cari­ca­tu­raient des person­nages noirs stéréo­ty­pés.

Ce dégui­se­ment a choqué les spec­ta­teurs: "+ de 250 signa­le­ments ont été effec­tués via bit.ly/Aler­terLeCSA . Le dossier sera instruit prochai­ne­ment" a écrit le conseil supé­rieur de l'audio­vi­suel sur son compte Twit­ter.

Loris Guliano, qui avait posté une photo de lui et de sa black­face sur Twit­ter avant de l'ef­fa­cer devant la polé­mique a fina­le­ment présenté ses excuses sur le réseau social. "Mes sincères excuses auprès de vous tous, pour ce tweet et cette blague de très mauvais goût dont je n'avais abso­lu­ment pas mesuré les possibles consé­quences. Je tiens à préci­ser qu'il n'y avait aucune inten­tion raciste de ma part, vrai­ment?!"

 

 



Source : Gala.fr


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
Mael
Partagé par : Mael@France
VOIR SON BLOG 50 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

50
Publications

3013
J'aime Facebook sur ses publications

402
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.

 
SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK