Les 5 familles qui dominent la Martinique

( 3 via facebook )
  Politique, #

Issus de grandes familles békés et de lignées d'entrepreneurs, souvent ancrés dans la grande distribution, ils font fructifier l'héritage familial.

1 Bernard Hayot, l'empereur de la grande distribution. La famille de ce brillant entrepreneur s'est installée sur l'île aux fleurs au XVIIe siècle. Depuis, elle impose ses enseignes dans toutes les Antilles. En Martinique, le groupe détient les magasins Carrefour, Mr Bricolage et Renault, soit 1 600 salariés et 400 millions d'euros de chiffre d'affaires. Membre du conseil d'administration de l'université des Antilles et de la Guyane, Bernard Hayot a lancé cette année un diplôme universitaire de manager de rayon. L'entrepreneur prospère toujours dans le rhum, avec Habitation Clément et les activités de la fondation du même nom. En 2011, elle a exposé vingt-deux artistes des Antilles à l'Orangerie du Sénat, à Paris. A 76 ans, Bernard Hayot peut compter sur ses fils pour prendre la relève : Rodolphe est directeur général de la filière automobile, et Stéphane, patron de la grande distribution.

2 Yann Monplaisir, le pro de la diversification. La famille Monplaisir, venue de Sainte-Lucie, s'est construite au fur et à mesure des métissages. Yann Monplaisir, PDG du groupe familial depuis février 2011, se charge de l'environnement (collecte et traitement des déchets) et du tourisme (le Club Med aux Boucaniers et le quatre-étoiles d'affaires La Batelière). Bon orateur, cet Essec de 59 ans a été conseiller régional et général et assure "briguer la députation". Au sein du Groupe Monplaisir, ses frères Donald et Ralph s'occupent du secteur immobilier et du gazoduc de La Trinité, alors que ses quatre fils, âgés de 24 à 30 ans, gèrent de petites sociétés. Au total, le groupe enregistre 60 millions d'euros de chiffre d'affaires et rassemble 1 200 salariés.

3 Alain Huygues-Despointes, le béké archidiscret. Depuis un reportage réalisé par Canal +, en 2009, et le procès pour "apologie de l'esclavage" qui a suivi sa diffusion,Alain Huygues-Despointes, 84 ans, refuse de répondre aux questions des journalistes. Il n'en reste pas moins que ce géant de l'agroalimentaire et son fils Laurent, békés issus d'une famille du nord de la France arrivée sur l'île au xviie siècle, restent des employeurs incontournables (environ 600 salariés). Leur activité ? Un groupe alimentaire de production et de distribution de glaces (Soproglaces), de yaourts et de boissons gazeuses.

4 Nathalie Clerc, l'héritière de l'eau. La jeune femme s'immerge lentement dans les affaires de l'entreprise familiale, dont elle devrait, à terme, prendre les rênes. Son grand-père, Maurice, a créé les eaux Chanflor, au pied de la montagne Pelée. Son père, Bertrand Clerc, est encore gérant de la Société martiniquaise des eaux de source, qui produit et distribue de l'eau (10 millions de bouteilles par an), des boissons gazeuses ainsi que des jus de fruits. L'entreprise du Morne-Rouge a récemment diversifié son activité dans les biscuits apéritifs avec la marque Colibri Chips.

Et aussi

Hélène et Catherine Ho Hio Hen, les patronnes de l'automobile. Elles sont les héritières d'une famille d'épiciers cantonais arrivée sur l'île dans les années 30. Catherine et Hélène Ho Hio Hen, les deux soeurs, aujourd'hui quadragénaires, ont repris la direction générale de la branche de commercialisation de pièces détachées pour automobiles du Groupe Ho Hio Hen. En Martinique, elles gèrent 6 magasins et 140 salariés. Leur cousine, Christine, est chargée de la partie distribution alimentaire, dont les enseignes Géant Casino de l'île.



Source : lexpansion.lexpress.fr



PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
rico
Partagé par : rico@
VOIR SON BLOG 23 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

23
Publications

9745
J'aime Facebook sur ses publications

137
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur
 
SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK