Dieuleveut Butey, un Noir Africain qui se distingue en Allemagne

  Société, #

Né à matadi, originaire de la République Démocratique du Congo, Dieuleveut Butey Bulary est sans doute parmi les rares des Congolais de la diaspora qui font la fierté du grand pays au centre de l'Afrique. Activiste de Droit de l'homme, il se distingue dans le milieux juvénile grâce à ses multiples actions sociales tant qu'humanitaire qui lui a valu plusieurs prix internationaux. Aujourd'hui à peine 4 ans sur le sol allemand, Dieuleveut Butey Bulary a imposé son image au sein de la communauté jugée la plus difficile, il compte dans sa gibercière 3 grandes conférences organisée dans différentes grandes villes et un festival qu'il a tout organisé dans le cadre de son organisation AFRO SOCIETY BUTEY/ ASB Coopération. 

1. Parlez nous de votre organisation dont vous êtes Président-Fondateur ? 

Étant orphelin de père dès mon bas âge et vu les situations tragiques que j’ai dû traverser dans ma vie en perdant mon jeune frère par assassinat et mon frère aîné par empoisonnement, cette situation avait bouleversé ma vie jusqu’à modifié certains paramètres de mon cœur. Bien que j’aie été dès mon bas âge présent dans toutes les organisations sociales à l’église tout comme à l’école, j’avais pris conscience de mon sens de vie sociale après ces tragédies. Car, mon souci majeur est d’aider les autres. Dans ce monde, la crédulité tend à devenir une vertu. Comment rester insensible face à ceux qui ont besoin d’assistance, d’encouragements voire des motivations ?

L’ASB Coopération essaie de nouvelles approches humanitaires pour s’attaquer à des réalités que nous vivons au quotidien. Par le simple fait de vivre avec les enfants ou jeunes désœuvrés, nous avons eu la chance de côtoyer toutes les couches sociales de notre pays. Nous nous sommes rendu compte que parfois derrière un sourire se cache le désespoir, la peur, la souffrance et autres maux. Il y a des personnes qui meurent parfois seules dans le cruel silence de l’abandon. Voilà pourquoi, nous avons choisi de combattre tous ces problèmes et de créer un monde nouveau pour un avenir meilleur.

Nos champs d’action 

Nous nous sommes basés sur 3 domaines qui sont l’éducation, la santé et le métier. Vivant avec les jeunes, nous avons compris que sur 10, 7 jeunes de nos jours n’ont pas accès direct à l’éducation scolaire. Beaucoup sont abandonnés à leur triste sort dû au manque des moyens et d’autres au manque d’infrastructures scolaires pouvant leurs permettre d’étudier décemment.

Par ailleurs, nous avons aussi compris que la jeunesse est victime des différentes maladies métaboliques. L’espérance de vie des jeunes nage dans la trentaine, chose qui n’est pas normale en ce 21ème siècle et enfin, beaucoup de jeunes se retrouvent sans emploi après leur cycle académique.

Voilà pourquoi pour remédier à tous ces problèmes qui touchent notre jeunesse, nous nous sommes mobilisés pour apporter notre contribution dans ces 3 domaines de vie en ayant des projets de création des petites et moyennes entreprises, construction des centres de santé ainsi que éducatifs, en faisant des actions humanitaires à l’égard des plus démunis pour être plus proche de la population la plus vulnérable.

2. Présentez vous et votre parcours en quelques lignes ? 

Je suis Dieuleveut Butey Bulary, né un certain 14 juillet, à Matadi, en République Démocratique du Congo. Troisième d’une famille de 5 garçons dont 2 décédés si tôt. J’ai fait mes études primaires et secondaires au Collège Cartésien de Kinshasa où j’ai eu à obtenir mon Baccalauréat en Biologie-Chimie avant d’obtenir un BTS en administration réseau à l’école supérieur de métier informatique et commerce (ESMICOM). Après Kinshasa, je m’étais dirigé vers la Tunisie où j’effectuai mon parcours universitaire à l’Université Arabes des Sciences de Tunis (UAS) où j’ai eu à décroché mon Bachelor en Informatique Appliqué à la Gestion.

De l’autre bout de ma vie, je suis Co-fondateur de l’Africa Young Fashion qui est une ligne de vêtements valorisant la mode et la culture africaine, représentant de la ligue des jeunes pour la Démocratie et le Droit de l’Homme, chargé du bureau de la Jeunesse au sein de l’association panafricain Ammafrica Word basée en Allemagne, je suis l’actuel Coordonnateur du mouvement Blue qui est une plateforme politique nouvellement enregistrée à la commission électorale indépendante pour les prochaines élections législatives en République Démocratique du Congo.

Enfin, je suis le Président-Fondateur de l’organisation internationale ASB Coopération qui est une organisation non gouvernementale ayant comme but d’être plus proche des plus vulnérable en les apportant un soutien nécessaire à travers les dons et actions humanitaires pour s’attaquer à des réalités qui nous préoccupent pas jusqu’à ces jours. Grâce à nos différentes activités, nous avons reçu plusieurs prix et certificats.

3. Parlez nous de l'immigration et de vote intégration en Allemagne.

L'immigration fait partie des vieilles histoires depuis la création de la terre. D'un côté nous voyons l'exode des peuples qui quittaient leurs terres à la recherche des autres cieux où trouvé la nourriture et de l'autre côté nous avions eu d'autres qui quittaient les leurs pour s'installer ailleurs en vu de se garantir un grand surface pour leurs dynastie. Aujourd'hui l'immigration est jugé autrement par rapport à toutes ces pères humaines dans la mer méditerranéen. La faim, la guerre, le manque de travail, les conflit politique et les maladies sont à la base de l'immigration des peuples dépourvus vers un autres cieux et l'Afrique est le continent le plus touché. Par contre de l'autre côté de la mèrel l'immigration est un pratique normale car beaucoup vont dans d'autres cieux non pas par souffrance mais pour chercher un beau soleil, s'investir pour cherché une forte main d'oeuvre beaucoup plus moin cher.... Tout ceci est pris selon son catégorie. 

La terre est une immense surface qui ne possède pas ni frontière ni appartenance mais seul l'homme par son intelligence à su déterminé les appartenances et les frontières par rapport à la naissance des civilisations. Aujourd'hui nous retenons qu'il n'est plus question que de beau vivre dans son pays natal car on peut créé son eldorado dans un pays qui n'est pas le notre la preuve est des nombreux déplacements des Européens, des américains et chinois un peu partout.

Quand à moi j'ai quitté Kinshasa en raison d'études, après mon diplôme humanitaire, je me suis installé en Tunisie pour 4 ans d'années universitaire puis par après venir m'installer carement en Allemagne. Dans tout les pays où suis passé j'ai jamais eu des problème d'intégration car je viens avec comme objectif de vivre dans les mileux de la communauté et le premier secret de cette réussite est l'apprentissage de la langue car la langue reste la seule clef qui aide à maîtriser une communauté étrangère.

4. Êtes vous jamais victime du Racisme ? 

Personnellement non et je le souhaite pas aussi dans l'avenir. Mais en tout j'aimerais dire qu'étant Africain on doit enlevé ce complexe d'infériorité que nous avons car defois sans qu'on s'en rendent compte on se fait nous même victime du Racisme et aussi integrons nous car on nous respectera par rapport à nos valeurs.

5. Ça fait un bon moment on vous voie organisé des conférences en quoi consiste t-elle ? 

Comme je l'ai dit tout à l'heure, vivre à l'étranger sollicite une forte énergie pour s'intégrer car l'intégration te permettra de découvrir certaines marche du pays. J'étais venu avec un objectif de faire accepté la valeur des noirs Africains car beaucoup de nos aînés l'on sali en faisant beaucoup des bavures. Le but aussi est de faire comprendre à la communauté internationale l'histoire de notre pays, en exposant nos différents problématiques et aussi en valorisant notre culture et surtout épinglé les bons côtés pour s'attirer beaucoup plus des investisseurs car ceux-ci ont une peur et mauvaise image de notre pays suite à des nombreux conflit armé qu'a connu le pays. Nous avions eu l'honneur de les organisé dans 3 grandes villes et nous envisageons de l'élargir sur tout le territoire de la République Fédérale d'Allemagne.

6. Votre message aux autorités ainsi qu'à la diaspora Africaine 

Mon message serait un message de paix et d'amour car ce 2 sont les clefs qui déclenchent les solutions à tout problèmes. 

À la Diaspora, aimons notre pays, investissons y, et organisons nous en créant des plateformes professionnels pour s'échanger des idées des projets pouvant suscités le renouveau dans notre pays. Le combat ne se gagnera jamais par la barbarie, cassures et autres car même si on changé de dirigeant si nos manières et régime me change pas on avancera pas. N'attendons pas que le pays fasse quelque chose pour nous mais par contre aidons les pays en nous investissant, en créan des PME pourquoi pas en faisant appels aux investisseurs.

Aux autorités. Soyez plus que patriote, banisez l'égoïsme, la cupidité par contre travaillé avec un esprit patriote car si nous travaillons pas pour l'avancement de notre pays personne ne le fera à notre place. Eliminons de notre vocabulaire la corruption et mettons aussi en place le respect des lois car nul et au dessus de la Loi sinon on deviendra une jungle.

7. Votre mot de la fin ? 

Mon mots de la fin serait mon testament mais pour le moment je lance un appel à tout compatriote de s'investir aux pays peu importe le domaine et son fond de démarrage car ensemble nous voulons un lendemain meilleurs. Que Dieu vous bénisse.

Merci de m'avoir intervieview.

www.butey.org



PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
Jean
Partagé par : Jean@Republique Dominicaine
VOIR SON BLOG 9 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

9
Publications

1236
J'aime Facebook sur ses publications

3
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur
 
SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK