Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Prise en charge en Kinésithérapie per et post natale

  Autres

Prise en charge en Kinésithérapie per et post natale
Donner la vie est une des expériences les plus extraordinaires dans la vie d’une femme. Pendant 9 mois votre corps va se modifier pour offrir une place adaptée à votre bébé. Ces modifications hormonales, anatomiques passent souvent par de petits désagréments.
Certains d’entre eux, comme les douleurs articulaires, le relâchement musculaire, peuvent être pris en charge par la kinésithérapie et ce avant et après la naissance.
I) L’impact de la Maternité sur votre corps avant l’accouchement.
Pendant 9 mois, votre corps se prépare à donner la vie. Toute l’anatomie de votre ventre, de vos muscles, organes, et os va grandir, bouger, évoluer.
a) L’utérus
L’organe qui change sans doute le plus est l’utérus, en effet à mesure que la grossesse avance, il se développe dans la cavité abdominale et exerce une pression croissante sur les organes du bassin et sur les abdominaux.
L’évolution de l’utérus pendant la grossesse :
A 2 mois l’utérus à la taille d’une orange, soit 8 cm environ.

A partir du 4ème mois, l’utérus remonte jusqu’à votre nombril, ce qui provoque l’écartement de la ligne blanche (ligne centrale des abdominaux).


7 mois A la fin de la grossesse, les organes abdominaux sont repoussés vers le haut du ventre et entassés contre le diaphragme, lui-même repoussé vers la cavité thoracique, entraînant un écartement des côtes.

9 mois : Votre utérus atteint maintenant presque votre thorax. Vous êtes facilement essoufflée pour des actes quotidiens qui vous semblent à présent plus difficile. Les muscles abdominaux antérieurs s’allongent en moyenne de 15 cm.

b) Les maux de la grossesse :
Créer un espace confortable pour votre bébé demande certaines modifications anatomiques qui sont parfois douloureuses. On peut observer très fréquemment les gênes suivantes :
• Maux de dos, surtout douleurs lombaires et sciatiques ;
• Des contractions réflexes des abdominaux s’opposant à leur allongement, très fréquentes chez les patientes sportives hypertoniques ;
• Une gêne respiratoire comme une sensation d’essoufflement, dues à l’élargissement de l’abdomen et au mouvement du bébé, parfois des douleurs intercostales ;
• Des envies d’uriner la nuit plus fréquentes et une éventuelle incontinence à l’effort (toux, rire, éternuement…) ;
• Un surpoids éventuel majorant ces problèmes.
• Des troubles circulatoires ou sensation de « jambes lourdes » souvent plus marqués en été et au cours du dernier trimestre.


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
narcissesoft
Partagé par : narcisseso...@
VOIR SON BLOG 1 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

1
Publications

1
J'aime Facebook sur ses publications

0
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur