Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Top 8 des pires clichés que l'on peut entendre sur le Bénin

  Société

 

Vous avez certainement entendu parler du Bénin, de son peuple et de sa culture. Retrouvez ici le top 8 des pires clichés que l'on peut entendre sur le Bénin. Le 4 et le 8 sont justes criards!

De plus en plus de blogs et de forums se consacrent aux expatriés un peu partout dans le monde et à leurs conditions de vie. Si ces forums sont de bons coins pour s'informer et disposer de bonnes connaissances sur son pays d'accueil ou préparer son expatriation, ils recèlent souvent d'informations fallacieuses ou peu vérifiées. La faute, très souvent à une généralisation hâtive et une volonté obscure.

Dans cet article, nous nous consacrons à certaines idées reçues sur le Bénin et partagées par certains blogs et forums. Il ne s'agit pas d'attaquer le vécu de certaines personnes mais répondre à certains points qui sont contraires à la vérité. Et qui nuisent à un pays reconnu pour son hospitalité légendaire et pour la douceur de son peuple.

1er Cliché : Le Bénin est un pays de fortes pressions fiscales et de coups bas envers les opérateurs économiques

Plus de 10.000 libanais recensés, des pakistanais, des indiens, une multitude de chinois et autres qui exercent dans diverses branches d'activité ; le Bénin est un pays d'accueil par excellence. Qui offre plus aux étrangers qu'aux nationaux. Ils sont nombreux à y avoir fait fortune et à y revenir. Dantokpa, le plus grand marché en Afrique de l'ouest, ainsi que son aile friperie " Missèbo " sont des temples de réussite par excellence pour les étrangers au Bénin.

Le Bénin se réjouit des multitudes qui le composent. La société " La Roche " l'une des entreprises les plus prospères du pays et leader du secteur des BTP est propriété de la famille CHAGOURY du Liban, de même que le Port Autonome de Cotonou, poumon économique du pays est contrôlé par Bolloré Africa Logistics, du français Vincent Bolloré et d'autres multinationales étrangères.

2ème cliché : Les béninois ne sont pas sincères en amitié avec les expatriés, ils profitent juste de leurs " sous "/ les béninois sont sans scrupules, ils sont juste attirés par le profit.

Certains généralisent à tout va une mésaventure. Si de plus en plus de personnes peu recommandables fréquentent la ville, et que les béninois eux-mêmes font l'amère expérience des " faux-amis " et autres escrocs de tout genre qui ne manquent nulle part, le pays est l'un des plus " moral " et des plus respectés de la sous région.

Au Bénin, l'étranger est ROI. Beaucoup de béninois accueillent des étrangers sans les connaître, leur accorde un toit et de quoi vivre décemment. Ils les accompagnent dans leurs diverses formalités d'installation et les démarches administratives. Il y a une forme d'attractivité envers les étrangers qui ne se renie pas. On aime être proche d'eux, au point que parfois cela frise le manque de bonne manière ou l'incivisme. Mais de petits cas d'usage de faux ne sauraient être imputés à tout un peuple

3ème cliché : les béninois n'ont pas de conscience professionnelle

Les clichés ont la dent dure. Mais celle-ci est d'une fantaisie sans nulle autre pareille. Au sortir des indépendances, par millier, le Bénin a envoyé ses élites et intellectuels servir les pays de la sous région. Du Niger au Sénégal en passant par la Côte d'Ivoire, la Guinée, le Gabon, le Congo et même dans l'hexagone, ils sont nombreux à avoir embrassé des métiers diverses mais importants : enseignement, santé, pêche, journalisme... et qui ont contribué à façonner bien de pays en Afrique subsaharienne.

Aujourd'hui encore, dans bien de pays, la réputation des béninois les précèdent. Sans doute dans l'administration publique du pays, certaines brebis galeuses par leur comportement jettent du discrédit sur le pays et ses élites, il faut souligner que la conscience professionnelle est très poussée chez les béninois. Bien d'expatriés qui ont fait un tour aux services du Guichet Unique de Formalisation des entreprises (GUFE), au service de l'émigration ou dans des locaux de l'administration des impôts peuvent témoigner de la grande témérité des salariés béninois.

4ème cliché : les béninois sont intolérants

Près de 38% de chrétiens, toutes tendances confondues, plus de 30% de musulmans, des animistes et autres qui vivent dans une parfaite harmonie et symbiose. La tolérance au Bénin n'est pas un vain mot. Le pays n'a connu depuis l'indépendance à nos jours, aucun crime ou crise confessionnelle, aucune crise ou guerre ethnique ou aucune envolée raciste.

La tolérance ici est un principe cardinal, qui s'enseigne sur les bancs de l'école. Certaines personnes enfermées dans leur tour d'ivoire et rarement en contact avec la population autochtone ne peuvent en préjuger et se permettent des commentaires très peu fondés se basant sur une mauvaise expérience passagère (insulte dans la rue ou autres) pour déterminer de l'intolérance du pays. Mais sur quelles bases et critères ?

Le pays n'a jamais fait la Une des médias internationaux pour des crises ou guerres liées au genre, à la race, à la religion ou à l'ethnie. Aucun enlèvement ni agression d'étrangers à des échelles inquiétantes. D'où viendrait donc cette intolérance ?

5ème cliché : Les béninois sont sales (L'exemple le plus donné est relatif aux peintures sur les murs)

Oui Cotonou est mal entretenu. Et oui, bien de concessions vivent dans une saleté galopante. Mais à quand remonte la dernière épidémie de choléra qui aurait frappée le pays ? A quand remonte la dernière épidémie ou pandémie liée à la malpropreté qui aurait touché la ville ?

Les plus jolies villas et maisons de Cotonou sont peintes en blanc ou autres couleurs salissantes. Sans que les propriétaires ne ressentent le besoin fréquent de changer leur peinture. La peinture de mon humble demeure a déjà 4 ans. Et pourtant, elle est dans un état bien neuf encore...

6ème cliché : Escroquerie des supermarchés et autres surfaces de vente

La plupart des supermarchés, centre commercial et autres de la place importe leurs produits d'Europe. De France notamment ! Elles doivent s'acquitter de frais de transports et de douanes, de différentes taxes et assurer les charges de fonctionnement. On comprend aisément que leurs prix soient supérieurs à ceux des surfaces européennes et françaises notamment !

Ensuite, si Erevan détient la palme de la cherté absolue, bien d'autres surfaces pratiquent des prix dans la fourchette de ceux qu'on trouve en Occident. " Au Franc Prix " et " Mont Sinaï " en font partie. Pour ceux aux budgets limités, le marché Dantokpa s'offre à eux. Ils pourront négocier les prix à volonté !

7ème cliché : l'insécurité est criarde au Bénin

J'ai fait Johannesburg et Prétoria. Et je vais fréquemment à Lagos et à Abuja. Parler d'insécurité criarde au Bénin, c'est n'avoir pas encore visité des pays bien dangereux. Les vols ont drastiquement évolué à Cotonou et au Bénin. La riposte policière également. Les braquages sont plus sanglants, l'offensive des forces de l'ordre aussi. En Afrique de l'Ouest, Cotonou est dans le top 3 des capitales les plus sécurisées et facile d'accès à n'importe quelle heure de la journée.

Mais est-ce une raison pour circuler seul à des heures indues dans des zones isolées et peu habitées ? Il y a des réflexes de protection à avoir. A Cotonou, avec un minimum d'attention, vous êtes à l'abri de bien de déconvenues que le maximum de sécurité ailleurs ne vous éviterait pas.

8ème cliché : L'intolérance envers les étrangers (Yovo tu n'es pas chez toi)

J'ai beaucoup ri quand j'ai entendu et lu cette ineptie sur certains forums. Et j'ai immédiatement pensé à cette chanson dont raffolent les petits enfants à Cotonou. " Yovo yovo bonsoir, ça va bien merci " ; yovo désignant dans un dialecte du sud Bénin le blanc. Et cette chanson est expressive de la mentalité des béninois vis-à-vis des étrangers, du blanc notamment.

Il y a une sorte de fascination/admiration qui ne laisse nulle place à l'intolérance ou à touts autres actes ou attitudes semblables.

Et vous, que pensez-vous de ces clichés sur le Bénin? Partagez votre expérience au Bénin dans les commentaires.

Recherches utilisées pour trouver cet article:reputation des beninois,les plus reconnu dans le BTP au benin,regle de lhymne national du benin

 



Source : Vivreaubenin


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
Vivre-au-Benin
Partagé par : Vivre-au-B...@Bénin
VOIR SON BLOG 7 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

7
Publications

139
J'aime Facebook sur ses publications

9
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur