/*
*/

Devenez publicateur / Créez votre blog


 

30 ans, pas d'enfant : et alors

  Société, #

A l'approche des 30 ans ou une fois la date fatidique dépassée, il n'est pas rare d'entendre une certaine rengaine. " Alors les enfants c'est pour quand ? " Parce que cette question en plus d'être intrusive au possible, peut-être une source d'angoisse pour la jeune et belle trentenaire que vous êtes, on a décidé de se pencher sur la question.

Oui, on peut avoir 30 ans, 33 ans, 35 ans ou plus et ne pas (encore) avoir d'enfants, et très bien le vivre. Certaines peuvent aussi avoir fait le choix, parfois très tôt, de ne pas donner la vie, tandis que d'autres, luttent peut-être désespérément pour procréer et vivent de plus en plus mal ce rappel incessant de cette absence d'enfant qui les ronge.

Parents, amis, collègues... Nombreuses sont les personnes à s'inquiéter de notre horloge biologique ou de l'état de santé de nos ovaires. Certes, passé 35 ans, le stock d'ovocytes diminue et les chances de tomber enceinte rapidement s'amenuisent, mais ça ne veut pas dire non plus qu'on est bonne pour la casse.

Tyra Banks et Chrissy Teigen avaient évoqué dans leur émission FABlife, en septembre dernier, leurs difficultés à tomber enceinte et la douleur ajoutée à leur souffrance par des personnes qui sous couvert de vouloir faire la conversation, leur posait la question qui fait parfois si mal : " Ben alors c'est pour quand ? " .

Et si dans le lot, il y avait tout simplement des femmes de 30 ans et plus qui ne veulent pas d'enfant ?

A 30 ans, on est jeune, on s'éclate dans sa vie perso, au travail, on a la chance de parfois bien gagner sa vie, alors pourquoi tout remettre en cause avec un enfant ? C'est la réponse de certaines femmes qui en plus d'être mal vues, sont parfois taxées d'égoïsme. Mais qu'il y a-t-il de plus égoïste que de faire un enfant ?

Dans le cas inverse, il y a aussi des femmes en situation de précarité qui préfèrent ne pas ajouter à leur galère avec un enfant. Chômage, travail à temps partiel, revenus insuffisants et surtout baby daddy pas à la hauteur, autant s'abstenir. D'après l'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) qui cite une étude de 2006, aux Antilles-Guyane, les familles monoparentales représentent 1 ménage sur 4. Mieux, aux Antilles-Guyane, la monoparentalité est 3 fois plus importante qu'en France métropolitaine.

Et bien souvent, ce sont les femmes qui assument seules la charge d'enfants dont le ou les pères ont mis les voiles. En Guadeloupe, 91% des familles monoparentales sont gérées par des femmes. C'est 90% en Martinique contre 86% en Guyane. La chef de famille est souvent jeune (entre 25 et 39 ans), avec une proportion de 31,5% en Guadeloupe, 29% en Martinique et 42,4% en Guyane.

Ma carrière d'abord

Il y a aussi des femmes carriéristes. On le sait, les femmes sont moins bien payées que les hommes et accèdent moins facilement à des postes à responsabilités. Alors quand elles ont la chance de gravir les échelons, certaines préfèrent repousser le " projet bébé " à plus tard. Peur de se faire licencier, de se faire remplacer par quelqu'un de plus disponible ou de perdre de la promotion, les raisons de privilégier son travail avant sa vie de famille sont multiples.

Il n'y a pas le feu au lac

N'en déplaise à certains, on fait des enfants de plus en plus tard. A 30 ans, on est loin d'être usée. Avoir son premier enfant à 33 ou même 35 ans n'est plus une aberration. En 2010, selon l'INSEE, l'âge moyen de la mère à la naissance du premier enfant en France métropolitaine se situe à 28 ans, soit 4 ans de plus qu'en 1960. L'âge moyen des femmes qui accouchent (du premier ou du suivant) est de 30,1 ans en 2013. Aux Antilles Guyane, l'âge moyen à l'accouchement est de 29 ans.

Mélé bitin a zot

Et si chacun se mêlait de ses affaires ? Mieux vaut ne pas avoir d'enfants par choix que d'en avoir et de subir la situation en n'étant pas en mesure de les éduquer correctement, en courant après le père ou en se servant de l'enfant comme moyen de pression, non ? Dans tous les cas, devenir mère est un choix à vie, que l'on ait 16 ou 35 ans. Un grand respect à celles qui donnent la vie et font du mieux qu'elles peuvent au quotidien, et laissons vivre celles qui ne sont pas encore prêtes à faire le grand saut. Ou qui ne souhaitent pas le faire tout court. Mais sachez qu'à 30 ans, il n'est jamais trop tard pour changer d'avis !

Et n'oublions pas qu'à 30 ans et plus, ce n'est pas parce qu'on n'a pas d'enfants que la vie ne vaut pas la peine d'être vécue.



Source : blakes.fr


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
ahmed.assani
Partagé par : ahmed.assa...@France
VOIR SON BLOG 55 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

55
Publications

2108
J'aime Facebook sur ses publications

79
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.