Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Afrique - Terrorisme : le voile intégral à l'index !

  Société, #

 

L'interdiction du voile intégral comme réponse au terrorisme. La question n'a pas échappé aux dirigeants d'Afrique de l'Ouest ces derniers mois. Comme au Sénégal, où le débat continue de faire rage. Face au tollé provoqué par cette proposition, le chef de l'État Macky Sall avait affirmé qu'aucune loi ne serait votée sans débat interne au pays.

À chaque pays sa législation en la matière

Ce jeudi, les dirigeants d'Afrique de l'Ouest se sont entendus pour "interdire" le voile islamique intégral dans leurs pays respectifs, afin de mieux lutter contre la multiplication des attentats kamikazes commis notamment par des femmes, a déclaré le président de la Commission économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) Kadré Desiré Ouédraogo. Pour être plus précis, les chefs d'État de ces pays sont invités à prendre des mesures pour "interdire (...) tous les vêtements qui rendent impossible l'identification d'une personne", a déclaré M. Ouédraogo, à l'issue d'un sommet de deux jours. Certains pays d'Afrique centrale, comme le Tchad, ont déjà franchi le pas en interdisant le voile intégral sur l'ensemble de son territoire en juin, à la suite d'un double attentat suicide à N'Djamena. Le Cameroun et le Niger ont pris des mesures similaires en juillet, dans certaines de leurs régions frappées par des attaques kamikazes. Devant les multiples contestations dans les débats de chaque pays, le président de la Commission de la Cédéao a demandé aux pays d'Afrique de l'Ouest d'agir "en prenant en compte leur propre situation et leur environnement culturel".

Limiter les attentats des femmes kamikazes

L'islam est la religion largement majoritaire dans toute la région sahélienne, qui traverse toute l'Afrique de l'Ouest. Le groupe islamique nigérian Boko Haram a eu de nombreuses fois recours à des femmes, parfois des adolescentes, voire des fillettes, pour commettre des attentats suicides. Ces attaques ont touché non seulement le nord du Nigeria, mais aussi les pays voisins, le Tchad, le sud-est du Niger et le nord du Cameroun. Le dernier en date s'est produit mercredi à Mafa, dans le nord-est du Nigeria, où quatre jeunes femmes ont attaqué un poste de contrôle. Selon un responsable local, il s'agissait de fillettes âgées de 9 à 12 ans.



Source : afrique.lepoint.fr


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
elvya
Partagé par : elvya@France
VOIR SON BLOG 19 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

19
Publications

1726
J'aime Facebook sur ses publications

33
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.