/*
*/

Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Amanda Xeres, Miss Centre 2014

  Mode & Beauté, #

 

Même couronnée, la nouvelle Miss Centre 2014 laisse échapper son naturel, aux côtés de sa première dauphine, Julienne Escavarage (à sa droite) et Océane Salazar, deuxième dauphine. - (Photo Cor. NR, Stéphane Delétang)

Déols. C'est le naturel et le côté pétillant de la Dolchardienne (Cher) qui ont plu, hier, à l'élection de Miss Centre. Soirée où la deuxième dauphine a confié son combat contre le cancer.

Les tremblements dans sa voix sont devenus frissons sur les bras du millier de personnes rassemblées, samedi soir, dans le gymnase de Déols, Lors de l'élection de Miss Centre 2014. Quand Océane Salazar, candidate d'Indre-et-Loire, prend le micro et souffle, fragile, son combat contre le cancer qu'elle mène depuis le 15 mai. Larmes aux bords des yeux mais sourire ancré sur le visage.

"?Ne pas s'abattre sur son sort?"

" J'ai envie de montrer qu'il ne faut pas s'abattre sur son sort, confiera-t-elle un peu plus tard en coulisses. Forcément, le cancer n'est pas une maladie comme les autres puisqu'on parle de mort, mais j'ai envie de dire aux gens que la joie de vivre est là. Et qu'il est possible de réaliser ses rêves. "
Elle aura touché du doigt celui d'être Miss?: le public et le jury l'ont désignée, en fin de soirée, deuxième dauphine de la nouvelle Miss Centre, Amanda Xeres, l'Ovni de la cérémonie.
Car elle ne minaude pas, cette jeune Dolchardienne de 18 ans, sur le podium. Elle n'hésite pas à quitter un temps ses fards pour laisser échapper une grimace quand elle se replace, avoue n'avoir jusqu'à ce jour jamais marché en talons, et livre, sans honte et sans manières au micro, sa passion pour les insectes. Sa voix n'est pas mielleuse, son maintien n'est pas parfait?; mais celle qui n'hésite pas à rigoler de sa maladresse, pétille.
" C'est un côté qui me plaît bien ", sourit Jean-Jacques Sabourin, président du Comité Miss Centre-Auvergne. Il espère voir sa nouvelle Miss Centre briller, au soir de l'élection de Miss France, le 6 décembre, à Orléans?: " J'ai souvent observé que ce qui plaît beaucoup au public, lors de cette élection, sont les demoiselles qui sortent du lot. "
Cela tombe bien. Une fois couronnée, Amanda Xeres étonne encore?: pas de larmes mais des mimiques. Elle tente de se remettre du " choc " qu'elle a reçu et papote, entre les flashs, avec ses dauphines. Julienne Escavarage (Loir-et-Cher) est à sa droite. Pour sa deuxième candidature - elle s'était présentée, l'an dernier, à l'élection de Miss Centre 2013 -, elle a choisi de libérer sa coupe afro. Et ne regrette ni son choix ni sa place de première dauphine. " C'est peut-être un peu frustrant, mais j'ai plus de joie que de regret. " Idem pour Océane, à la gauche d'Amanda. " Il va falloir reprendre le quotidien ", confie-t-elle, les mêmes larmes aux bords des yeux. Et le même sourire ancré sur le visage. Surtout.



Source : www.lanouvellerepublique.fr


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
aabayomi
Partagé par : aabayomi@Angleterre
Beauty, beauty and beauty that my hobby...
VOIR SON BLOG 109 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

109
Publications

8709
J'aime Facebook sur ses publications

369
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.