Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Bénin : L'association Ewa Ethnik agit contre la dépigmentation artificielle

1
  Mode & Beauté, #

 

Au cours d'une conférence grand public, qu'elle a animé dans les murs de l'hôtel Azalaï de Cotonou, le vendredi 31 juillet 2015, l'association Ewa Ethnik a lancé une vaste Campagne d'Informations et de Sensibilisation sur la Dépigmentation Artificielle (CISDA).

Cette révolte contre l'éclaircissement volontaire ou non de la peau se déroulera dans les grandes villes du pays (Cotonou, Porto- Novo, Parakou, Abomey Calavi, Bohicon) et ce, sur quatre- vingt dix jours. Durant la période, seront érigées au niveau des grands carrefours et autres points stratégiques dans ces cités, des affiches, grand- format, portant des messages sur les conséquences de cette regrettable pratique qui devient malheureusement, coutume dans le pays.

 

La campagne consistera aussi en la distribution de flyers dans les marchés, les hôpitaux, églises, mosquées, lycées, collèges et campus.

Des spots publicitaires et émissions thématiques sur le sujet pulluleront aussi les chaînes de télévisions et radios du pays afin d'aider les populations à appréhender les nuisibles effets qui découlent de la dépigmentation, lesquels effets se révèlent parfois irrévocables.

A la conférence inaugurale de la campagne, l'association Ewa Ethnik a invité des spécialistes de questions dermatologiques qui ont entretenu l'assistance sur plusieurs aspects du sujet.

Tour à tour, la Docteure en pharmacie et Secrétaire Générale de Ewa Ethnik, Nathalie Migan, son collègue Carmelle Hounnou, le dermatologue Hugues Adégbidi et le gynécologue obstétricien Mohamed Latoundji ont, à travers leurs exposés, mis le doigt sur le revers de la dépigmentation artificielle.

Ewa Ethink, précise,-t-on, est une associatio à but non lucratif qui a pour but d'informer, de sensibiliser et d'alerter sur la dépigmentation artificielle (DA) et ses conséquences. Elle présidée par l'Ingénieure en Informatique, El Macsoudath Badirou.

La dépigmentation artificielle, plus qu'un problème sanitaire, est une forme de destruction de biens culturels. La peau en est un.

Source : dekartcom.net


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE
Affichage résulats 1 à 1 sur 1
 

celine

Friday, 12-02-16 22:40

Bon travail. Du courage.

 
 
 
ewaethnik
Partagé par : ewaethnik@France
VOIR SON BLOG 2 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

2
Publications

152
J'aime Facebook sur ses publications

2
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.