/*
*/

Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Benin/Niger - Bénirail : report sine die de la signature de la convention des rails périmés de Bolloré ; aurait-il compris ou juste une ruse ...??

  Politique, #

http://www.black-feelings.com/accueil/detail-actualite/article/bollore-endette-des-generations-dafricains-pour-vendre-des-rails-interdits-en-europe-et-non-conformes-au-benin-et-au-niger/

 

Tous les regards étaient tournés vers le siège du Groupe Bolloré à Paris ce mardi 21 juillet 2015 pour voir si la signature de la convention de construction de la ligne ferroviaire entre la Bénin, le Niger et l'industriel français serait une réalité ou non. De sources dignes de foi cette initiative aurait été avortée sans que les autorités concernés n'en ont fait aucune remarque.

Le mardi 21 juillet 2015 était la date tant attendue pour la signature à Paris de la convention de concession d'exploitation et de construction du chemin de fer Bénin-Niger au profit du Groupe Bolloré.

Dans la journée de ce mardi 21 juillet 2015, le Premier ministre Lionel Zinsou qui devrait conduire la délégation béninoise au siège du Groupe Bolloré à Paris était visible à Cotonou. L'homme a d'ailleurs pris part à la cérémonie de passation de service entre Jacques Alidou Koussé, Inspecteur général d'État sortant et Michel Dognon fraichement nommé, Auditeur général du Bénin. La cérémonie s'était déroulée à Porto-Novo, la capitale politique du Bénin et le numéro deux du Bénin y était jusqu'à la fin de la matinée, alors qu'il était sensé être à Paris.

Conclusion: les différentes pressions exercées ces derniers jours auraient eu raison sur ceux qui voulaient conduire les gouvernements béninois et nigériens dans le gouffre. Le constat est que la signature de la convention n'est pas encore une réalité entre le Bénin, le Niger et le Groupe Bolloré; un contrat techniquement et économiquement suicidaire pour les deux pays.

Pour la signature de cette convention, le Premier ministre béninois devrait être accompagné, par les ministres Gustave Sonon des Travaux publics, Komi Koutché des Finances et Saliou Akadiri des Affaires étrangères.

Cette signature interviendrait alors que ce projet porté par l'industriel français est vivement contesté par Michel Bosio, patron d'Africarail, et l'homme d'affaires béninois Samuel Dossou, président de la société Petrolin, qui en revendiquent tous deux la paternité. Ce contentieux a notamment justifié le refus du président français François Hollande d'assister à la cérémonie de signature de cette convention.

Pour le moment, ni les autorités béninoises ni celle du Niger ne se sont prononcées sur les raisons de l'ajournement de la signature du projet.


Source : news.africahotnews.com


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
fifame
Partagé par : fifame@Bénin
VOIR SON BLOG 281 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

281
Publications

117750
J'aime Facebook sur ses publications

1754
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.