/*
*/

Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Charlotte Dipanda : "Avec ma musique, j'ai brisé bien des frontières."

  Musique, #

À trente ans, Charlotte Dipanda se dévoile comme jamais dans un nouvel opus aux mélodies afro-pop décomplexées. Sans fioriture, l'interprète de " Aléa Mba "est allé chercher dans toute sa palette artistique pour répondre à son besoin de partager l'amour des mots, et des musiques harmonieuses avant tout. D'un naturel déconcertant, la jeune femme a fait très tôt le choix de l'acoustique, avec sa voix comme atout premier.

Des débuts confidentiels

Plutôt discrète dans les médias, Charlotte Dipanda s'est construite au contact direct d'un public fin connaisseur de la musique camerounaise certes, mais de plus en plus multiculturelle. Installée depuis une quinzaine d'années en France, l'artiste voyageuse, très à l'écoute des airs pop-R'n'b, a commencé sa carrière de manière confidentielle, dans des cabarets au Cameroun (des bars-restaurants, où se produisent les artistes, NDLR), son pays natal. Quoi de plus normal pour la chanteuse issue d'une famille d'artistes où tout le monde chantait à la maison. Une vocation qui commence par le gospel à l'église, et qui se prolonge dans la soul et le jazz lorsqu'elle est choisie comme choriste aux côtés de grands noms comme Manu Dibango, Lokua Kanza ou Axelle Red. Scolarisée au lycée à Yaoundé, la jeune fille de quinze ans chante le soir après l'école. C'est en classe de seconde qu'elle décide d'arrêter ses études pour se consacrer à cette passion trop dévorante. Poussée par le guitariste Jeannot Hens, qui la propulse artiste, la jeune femme prend la direction de Paris.

Charlotte Dipanda est une artiste à voix qui privilégie l'acoustique dans ses albums. © Charlotte Dipanda

Inscrite à l'IACP, une école de musique réputée, la jeune Camerounaise, fan de Jill Scott ou encore d'Anita Baker, est repérée par les plus grands ! La musique, c'est surtout une histoire d'amitié chez Charlotte Dipanda. De ses coopérations naît une longue amitié entre la jeune femme et Lokua Kanza. L'artiste l'a convainc de faire de la musique son métier. Elle sort son premier album, Mispa, en 2009, un véritable succès d'estime. Avec Dube l'am, qui signifie " ma foi ", son second album sorti en 2012 composé de 14 titres chantés en langues douala, bakaka et française, Charlotte Dipanda touche au coeur des milliers de fans, qui finissent souvent en larmes dans ses concerts (on prévient juste au cas où vous n'auriez pas prévu les mouchoirs).

 

Succès, engagement, le Cameroun : Charlotte Dipanda assume tout

Charlotte Dipanda est aussi une recordwoman ! Avec plus de trois cents concerts au compteur, le succès d'estime devient vite succès commercial. Et donc un deuxième album suit rapidement le premier. Là aussi, on peut compter sur l'énergie de la jeune chanteuse, qui compose pratiquement toutes les chansons de ses albums en plus d'en écrire les textes. Dans un studio parisien et après avoir parcouru les dix régions du Cameroun, où elle se ressource régulièrement, elle embarque Guy Nsangué à la production de ses chansons. Maturité, sobriété, recherche de soi, confiance en son destin sont les maîtres mots de ce disque qui invite au voyage, et reflète encore plus la personnalité de l'artiste. Les histoires racontées sont celles du quotidien, l'amour, l'histoire, les passions, les conflits, le tout dans plusieurs dialectes du Cameroun, qui en compte deux cents ! Charlotte Dipanda, prolifique, ne pouvait pas s'arrêter au milieu d'une si belle histoire. En 2015, elle entre donc en studio et sort Massa, son troisième album, qui veut dire Monsieur. Dix chansons où elle dialogue à bâtons rompus avec son public, accompagnée des plus grands musiciens, comme le Capverdien " Nando " (Fernando Andrade) qui a longtemps travaillé pour Cesária Évora, les guitaristes Hervé Samb du Sénégal et Olivier Tshimanga du Congo ou encore le percussionniste brésilien Zé Luis Nascimento.

Affiche officielle d'annonce du concert de Charlotte Dipanda à l'Olympia de Paris. © Charlotte Dipanda

L'heure de l'envol

Meilleure artiste d'Afrique centrale, meilleure artiste contemporaine de l'année, meilleur album de l'année, la triple couronne que Charlotte Dipanda a remportée aux Africa Music Awards en novembre dernier à Lagos n'ont fait qu'accélérer sa stature d'artiste internationale. Aujourd'hui, elle se produit sur les plus grandes scènes européennes, grâce à un travail acharné, qui semble la mener loin des sentiers battus.



Source : Le Point Afrique


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
joanie
Partagé par : joanie@France
VOIR SON BLOG 50 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

50
Publications

2506
J'aime Facebook sur ses publications

136
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.