Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Comment Faatimah Knight, une jeune musulmane noire a levé des fonds pour reconstruire les églises noires chrétiennes incendiées

  Société, #

Le 19 juin 2015, Dylann Roof, 21 ans, tuait neuf personnes au cours d'une fusillade motivée par une prétendue suprématie blanche. Depuis cet événement tragique, plus d'une demi-douzaine d'églises de la communauté afro-américaine ont été incendiées. De nombreuses associations ont voulu venir en aide à ceux qui avaient perdu leur lieu de culte, dont des associations juives et musulmanes.

"Ces incidents soudent les communautés"

Parmi ces donateurs inattendus, le quotidien britannique The Guardian a rencontré Faatimah Knight, une étudiante musulmane qui fait partie des fondatrices d'une organisation antiraciste. Son équipe et elle-même ont déjà réuni 58 000 dollars de 1 300 donateurs. Eux qui visaient les 75 000 dollars pourraient bien atteindre les 100 000 ! La jeune femme souhaite que ces événements tragiques soient l'occasion de tisser des relations solides et durables avec les communautés chrétiennes. Elle partage déjà le sentiment d'insécurité de ses frères chrétiens, la première attaque ayant eu lieu au début du mois de ramadan ; cet acte de violence a particulièrement choqué la communauté musulmane qui a le sentiment que ses mosquées ne sont pas à l'abri. "Cela a fait souffrir beaucoup de gens, explique Faatimah Knight, et blessé le pays de multiples façons, en particulier la communauté noire. Cela nous touche personnellement puisque cette attaque a eu lieu dans une église noire, un lieu où l'on est supposé être en sécurité. Si une église brûle, cela créé un vide où le nom de Dieu n'est plus mentionné."


"Nous les rebâtirons plus belles"

Le rabbin Susan Talve, à la tête du Central Reform Congregation à Saint Louis dans le Missouri, affirme qu'une coalition de 150 institutions religieuses a levé plus de 150 000 dollars, avec un objectif de 250 000 dollars, pour aider à rebâtir les églises. Avant même les incendies des lieux de culte chrétiens, ce regroupement avait vu le jour suite à l'affaire Brown à Ferguson. Cet Afro-Américain, âgé de 18 ans, avait été abattu par un policier de six balles alors que lui-même ne portait pas d'arme, déclenchant des émeutes dans tout le pays. Aussitôt après les incendies, Susan Talve s'était adressée à un réseau établi de rabbins, ce qui lui avait permis de joindre ceux qui se trouvaient à proximité des lieux sinistrés. Dans les 48 heures qui avaient suivi les attentats, les pasteurs des communautés sinistrées avaient été contactés par le réseau de Mme Talve. "Nous croyons qu'une église est le cœur et l'âme d'une communauté, explique-t-elle. Nous voulons donc les aider. Si vous les brûlez avec haine, nous les reconstruirons avec amour."


"La haine est la même partout"

"La haine est la même partout, explique le rabbin. Le temps était venu pour nous de montrer que, en tant qu'alliés, nous comprenons que si nous ne travaillons pas tous ensemble pour mettre un terme à la haine - racisme, antisémitisme, homophobie, islamophobie - et si nous ne faisons pas bloc quand cela arrive, alors nous souffrirons tous."




PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
khaarta
Partagé par : khaarta@Mali
VOIR SON BLOG 4 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

4
Publications

3302
J'aime Facebook sur ses publications

5
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.