Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Davos : Elumelu et Dangote lancent Leaders pour l'Energie en Afrique

  Business, #

Prenant la parole à un panel de haut niveau sur l’énergie à la réunion annuelle de 2015 pour le Forum économique mondial à Davos, en Suisse, milliardaire nigérian et philanthrope Tony Elumelu a souligné la priorité essentielle pour 2015 pour l’Afrique comme « politique, politique, politique ».

Lancement de l’African Energy Leaders groupe (AELG), un groupe multipartite qui vise à régler le déficit de puissance de l’Afrique ; le continent a environ 620 millions de personnes sans électricité, M. Elumelu dit « investisseurs dans cet espace sont rationnels. Les risques sont énormes ; les exigences de fonds propres sont tout aussi énormes.

Si vous voulez investir dans cet espace, vous devez tout d’abord relevé l’environnement au-delà des sciences économiques ; politique, stabilité, applicabilité des règles, la nature du cadre réglementaire. Si les politiques appropriées sont en place, investisseurs et financiers seront encouragés à investir. »AELG réunira les dirigeants du continent dans le but de construire un public – partenariats privés, mobiliser un soutien politique et mobiliser des fonds pour l’énergie durable et le développement.

Créé par un groupe de travail des dirigeants africains, y compris les milliardaires M. Elumelu, Aliko Dangote ; Donald Kaberuka, Président de la Banque africaine de développement, premier ministre Daniel Duncan de Côte d’Ivoire et président John Mahama du Ghana, mission de AELG prend la forme de trois piliers ; l’accès universel au volant, efficacité au volant et conduite des énergies renouvelables. “Actuellement, chaque pays africain est une pénurie d’énergie et des pannes d’électricité.

Cela coûte le continent 2 % de son PIB,”a déclaré Kaberuka,”nous sommes un continent des miracles ; Si nous sommes de plus en plus à 5 % sans suffisamment d’électricité, pensez à ce que le continent pourrait faire avec suffisamment d’électricité.”

Kaberuka a également ajouté que la Banque africaine de développement ne $ 5 milliards de l’infrastructure par an ; la moitié de cet investissement est lance-marquée pour l’énergie, dans les secteurs privés et publics.

M. Elumelu (@TonyOElumelu), la principale voix mettant en évidence l’ordre du jour du secteur privé africain au WEF était la troisième personne plus tweeté à Davos après Bill Gates et Kenneth Roth (directeur exécutif, Human Rights Watch). Utilisez le hashtag #AfricaAtDavos pour piloter l’agenda africain lors de la réunion, certains des tweets de haut de M. Elumelu inclus ; « En Afrique, nous devons une chose…ÉNERGIE #AfricaAtDavos#wef15? ; « 1 million people à part l’Afrique en moyenne 91-mégawatts d’électricité alors qu’aux États-Unis, le même nombre de personnes consomme en moyenne de 3360-MW#AfricaAtDavos » ; « Mise sous tension de l’Afrique n’est donc pas un choix entre charbon, gaz, énergie éolienne, solaire, hydro ou entre la grille et hors réseau. Nous avons besoin de tous pour combler le déficit énorme ‘ ; ‘Nous avons besoin de gouvernement pour définir des stratégies prévisibles à la puissance, alors que les investisseurs savent qu’ils peuvent récupérer leur investissement #AfricaAtDavos #wef15?. Cela a aligné avec Africapitalism, une philosophie économique que M.Elumelu créé, qui réclame des investissements à long terme dans des secteurs clés en Afrique, pour stimuler la prospérité économique et la richesse sociale.

 

À un moment le nouveau leadership en Afrique est tenu de répondre de plus en plus complexes et liés entre eux de problèmes mondiaux ; un nouvel ensemble de dirigeants africains intensifient de contribuer à des solutions de l’Afrique. La nature complexe, volatile, interconnectée de sociétés et les économies du monde signifie que l’Afrique peut être la source et la solution à bon nombre de ces questions.

À ce titre, M. Elumelu a parlé sur plusieurs groupes de haut niveau sur l’accès à l’énergie,Ebola, à capital parmi d’autres et a accueilli des événements clésau cours de la réunion annuelle, qui était sur le thème « le nouveau contexte mondial. »

L’Afrique se livre plus stratégique et proactive que jamais auparavant au WEF ; “Dans le passé, les dirigeants politiques ont animé les discussions mais de plus en plus, les chefs d’entreprises d’Afrique sont menant et l’ordre du jour de conduite sur l’Afrique et de s’engager avec leurs pairs partout dans le monde, a déclaré le chef d’entreprise vénéré.

M.Elumelu et M. Dangote ont organisé un petit-déjeuner de CEO de grande envergure à WEF étant selon M. Elumelu tandis que la modification de la perception sur l’Afrique,”une des raisons principales pourquoi les investisseurs n’investissent pas en Afrique, parce qu’ils ne savent pas ce qui se passe sur le continent. »

Qui figurent sur les 50 Richest FORBES de l’Afrique,M. Elumelu est le fondateur et président d’héritiers Holdings, un véhicule d’investissement privée qui, ayant des intérêts dans l’alimentation, ressources, services financiers et secteurs d’accueil et fondateur de The Tony Elumelu Foundation, qui met l’accent sur la responsabilisation et l’autonomisation de l’esprit d’entreprise dans toute l’Afrique.



theafrikamarket.com


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
Abdel
Partagé par : Abdel@Belgique
VOIR SON BLOG 12 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

12
Publications

2733
J'aime Facebook sur ses publications

89
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.