Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Des migrants fuient l'Angola après une répression brutale

  Société, #, .

Des dizaines de milliers de personnes ont fui en République démocratique du Congo (RDC) pour échapper aux attaques des forces de sécurité. Des maisons auraient été incendiées et des biens pillés. L'Angola a nié ces allégations de violations des droits de l'homme.

Le ministre des Affaires Etrangère Léonard She Okitundu a convoqué  le jeudi dans son cabinet l’ambassadeur de la République d’Angola, après l’expulsion massive des Congolais vivant en Angola.

De son côté, l’ambassadeur de la République d’Angola  n’a pas reconnu qu’il  ya eu des morts ni des blessés lors de l’expulsion des Congolais en Angola. Ce sont des gents mal intentionnés  qui relayent sur les réseaux sociaux des fausses informations.

Lors d’un point de presse animé le mercredi 17 octobre à Kinshasa par le ministre des Affaires Etrangères, Leonard She Okitundu a déploré que cela n’ait pas été le cas en l’espèce et tient à rappeler au gouvernement angolais, qu’en son temps, la Rdc avait offert l’hospitalité à ses frères et sœurs angolais victimes des affres de la colonisation et de différentes guerres qui ont émaillé son histoire.

Léonard She Okitundu, a ajouté que les conventions internationales pertinentes en la matière dont le pacte international relatif aux droits  civils et politiques et la Charte africaine des droits et des peuples  ainsi que les accords bilatéraux et sous-régionaux notamment la convention sur l’Etablissement et  la circulation des personnes et des biens, signées à Luanda le 03 décembre 1990.

Il a souligné à cet égard qu’il importe de révéler que toute mesure de reconduite à la frontière nécessite impérativement une information préalable des autorités du pays d’origine et partant l’identification effective des personnes concernées, il a signalé que la Rdc, fidèle à sa tradition de terre hospitalière, des milliers d’Angolais ont choisi la Rdc comme pays de résidence. Ils y vivent allégrement et en toute dignité.

Le ministre des Affaires Etrangère a, en outre, ajouté que la présidente de la Troïka politique, sécurité et Défense de la SADC dans un passé récent, structure dont elle est toujours membre en république d’Angola, a suivi de près l’évolution de la phase finale et la situation sécuritaire et humanitaire désormais stabilisée dans les provinces du Kasaï après l’éradication du phénomène terroriste Kamwena Nsapu

Leonard  She Okitundu a par ailleurs laissé entendre que l’opportunité d’une telle action d’expulsion massive de ressortissants en ce moment pose un questionnement sur les motivations profondes des autorités angolaises.

Il a ensuite indiqué que le gouvernement de la Rdc invite instamment le gouvernement de la république d’Angola à se ressaisir et à diligenter des enquêtes approfondies pour établir les responsabilités de ces actes condamnables.

Soucieux de préserver la paix dans la sous-région et respecter le principe de règlement consensuel des conflits édicté par l’Union Africain, le gouvernement de la République du Congo invite le gouvernement de la République d’Angola à servir à l’image des canaux diplomatiques traditionnels afin de convenir d’une solution idoine devant mettre fin à ces pratiques indignes qui ne reflètent pas l’excellence des relations qui unissent fort heureusement et depuis longtemps les deux pays frères.

A défaut, le gouvernement de la Rdc se verrait dans l’obligation de saisir les instances internationales compétentes.

Sylvie Meta/MMC 


Source : Digitalcongo


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
Mael
Partagé par : Mael@France
VOIR SON BLOG 54 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

54
Publications

3053
J'aime Facebook sur ses publications

402
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.