Etats-Unis: Des prisonnières afro-américaines libérées pour la fête des mères

  Société, #, .

Outre-Atlantique, la fête des mères ouvre les portes des prisons. Dans certains établissements pénitentiaires des Etats-Unis, les prisonnières afro-américaines ayant des enfants ont été libérées en fin de semaine dernière par le mouvement Mama's bail out day (" le jour de sortie des mères "). Juste à temps pour le jour de la fête des mères, célébrée le 14 mai aux Etats-Unis.

 

Lancé dans des villes telles que Oakland, Atlanta, Durham, Los Angeles, Memphis et Montgomery, le Mama's bail out day est le fruit du travail de 25 associations différentes, dont les organisations activistes pour la cause noire Movement for Black Lives et Black Lives Matter. Elles ont œuvré depuis un an à travers le pays pour récolter de l'argent et payer la caution de prisonnières afro-américaines dont la famille ne pouvait verser la somme demandée. Selon Arissa Hall, une des organisatrices du mouvement interrogée par , les associations auraient ainsi réussi à rassembler plus de 400.000 dollars de dons afin de rendre les mères à leurs familles pour la fête des mamans.

 

" Certaines ont commis des erreurs, lit-on sur le site du mouvement, certaines ont été prises dans l'engrenage malgré leurs efforts ", (...) mais même quelques jours en prison peuvent ruiner la vie d'une femme, elle peut perdre son emploi, sa famille peut perdre son logement et certaines perdent même la garde des enfants ".

Plus encore que la vie des familles, c'est la vie de communautés entières que l'emprisonnement des mères bouleverse selon les activistes : " [les mamans] apportent l'amour, la justice, la guérison et la compassion ", assènent-ils ainsi, rappelant que plus de 50 millions d'enfants au Etats-unis ont eu un jour un parent en prison selon la fondation Annie E.Casey. " Suivant la tradition de nos ancêtres noirs qui usaient de ressources collectives pour acheter la liberté des autres (...) nous allons nous libérer nous -mêmes " concluent les membres du Mama's bail out day.

 

En fin de semaine, ce sont ainsi plus de 50 mères, étant pour la plupart accusées de délits mineurs et non-violents, qui ont été sorties de leurs cellules sous les applaudissements.

 

8 prisonnières sur 10 sont mères

Selon le mouvement, le paiement de la caution de sortie introduit une inégalité de traitement entre les prisonnières. Celles ayant les moyens de payer restent libres en attendant leur procès tandis que celles issues de milieu plus défavorisées restent en cellule, loin de leur famille.

 

Ce problème touche particulièrement les prisonnières afro-américaines qui représentaient en 2016 44 pourcents des femmes incarcérées au Etats-Unis selon l' Institut de justice Vera. Parmi ces dernières, 8 sur 10 sont mères et risquent donc de voir leur vie de famille altérée. Le mouvement Mama's bail out day a également adressé des demandes à l'Etat parmi lesquelles se trouve la volonté d'une plus grande coopération entre prisons et associations et de programmes de justice réparateurs pour les jeunes.

 



Source : 20minutes

PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
Odile
Partagé par : Odile@France
Styliste, modéliste et blogueuse de mode ...
VOIR SON BLOG 51 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

51
Publications

42506
J'aime Facebook sur ses publications

248
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur
 
SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK