Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Exposition sur la ville du futur en Europe et en Afrique

  Business, #, .

Très occupée par la montée des tensions entre entre l'Iran et Israël et la décision de Donald Trump de sortir de l'accord sur le nucléaire iranien, la presse allemande s'est montrée cette semaine beaucoup moins bavarde que d'habitude sur la politique ou la société africaine. Mais le continent n'est pas complètement oublié pour autant.

Avec tout d'abord cette exposition à Munich en Allemagne sur laquelle revient la Süddeutsche Zeitung. "African Mobilities", " les mobilités africaines", en français.

La ville de Lagos au Nigeria compte 12 millions d'habitants.

Une exposition où les " architectes, intellectuels et artistes africains réagissent au défi de la migration", explique le quotidien. Et le directeur du musée d'architecture de Munich de préciser dans les colonnes du journal: " En fait, la question centrale est de savoir comment réagissent les villes aux migrations, aux augmentations de population et aux changements économiques".

Une question qui vaut aussi bien pour Lagos dont il est question dans l'exposition que pour Munich en Allemagne. On parle de ces " bidonvilles qu'on détruit de temps à autres", qui " donnent l'impression aux habitants de ne plus être chez eux". Mais l'exposition qui s'est donné pour sous-titre " ce n'est pas un camp de réfugiés" n'évoque pas seulement les flux de personnes. On parle des mobilités au sens large et de tout ce qui change une ville : le commerce ou les influences des nouvelles technologies de communication.

Construire la ville du futur

" Les organisateurs de l'exposition ont travaillé à Johannesburg, Harare, Kampala, Lagos, New York, Dakar, Praia ou encore Munich pour préparer toutes ces présentations", raconte le Wochenanzeiger München, un hebdomadaire de Munich. " Cette exposition apporte des pistes pour savoir comment faire la ville du futur, celle du vivre-ensemble", écrit le journaliste.

 

Après Munich " African Mobilities" voyagera à travers l'Afrique. Un bel exemple de réalisations en commun et de complémentarité entre continent africain et européen.

Trop peu d'entreprises allemandes en Afrique ?

Des échanges entre Europe et Afrique qui sont économiques. Il en est question dans la Frankfurter Allgemeine Zeitung cette semaine. Le journal se demande pourquoi les entreprises allemandes ne s'implantent pas en Afrique de l'est, comme le font les entreprises françaises. " Les entrepreneurs venus de France veulent participer au boom de l'Afrique de l'est", raconte le journal en présentant un entrepreneur à Nairobi. " Les Français ne veulent plus seulement s'installer en Afrique de l'ouest comme ce fût le cas par le passé, mais ils sont de plus en plus nombreux à l'est", décrypte le journal.

En janvier, Volkswagen annonçait s'installer au Rwanda.

Pour l'Allemagne, la réalité est tout autre. " Seules mille entreprises allemandes sont installées sur tout le continent. Est-ce que nous ne sommes pas en train de rater quelque-chose?", se demande la FAZ. Elle raconte comment émerge une classe moyenne dans cette partie de l'Afrique, avide de nouveaux services et de nouveaux biens.

" L'image de l'Afrique reste trop négative", explique le directeur de l'association pour l'Afrique de l'économie allemande. " Les entrepreneurs ont en tête les crises, les guerres et les catastrophes". " Ce n'est pas ça du tout", rétorque un entrepreneur français. Il évoque notamment le Kenya, pays stable, avec une grande qualité de vie. Et conclut : " Il est même plus facile de s'entendre avec les gens ici qu'en Asie".



Source : DW.COM


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
elyane
Partagé par : elyane@France
VOIR SON BLOG 93 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

93
Publications

6484
J'aime Facebook sur ses publications

683
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.