/*
*/

Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Football : la bataille des droits TV en Afrique

  Business, #

Ainsi, la Chine et le Qatar s'installent petit à petit dans les écrans TV d'Afrique subsaharienne francophone. Si la stratégie des Chinois est claire, puisqu'il s'agit de recruter un maximum d'abonnés pour l'offre Startimes, celle du groupe qatari, quant à elle, reste floue. Tout d'abord, BeIN Sports n'a pas de réseau de distribution en Afrique. En passant par la case football, le Qatar semble démontrer son envie de conquérir la télévision en Afrique. Comment peut-il y parvenir rapidement ? Plusieurs scénarios se dessinent.

Pour se développer, BeIN Sports pourrait choisir soit de constituer son propre réseau, soit de s'appuyer sur un réseau existant : les opérateurs locaux et/ou les diffuseurs internationaux. Cependant, faire alliance avec les opérateurs africains nécessite de bien connaître le marché, ses protagonistes et leurs susceptibilités, ce qui n'est pas le cas de BeIN Sports. Développer un réseau de distribution rentable en Afrique prend du temps, même avec beaucoup d'argent. Car plus que les moyens, ce sont les compétences locales qu'il convient de dénicher puis de former.

Selon un autre scénario, le groupe du Moyen-Orient pourrait se tourner vers le réseau de diffusion le plus solide d'Afrique subsaharienne francophone : Canal+. Mais rappelons à ce propos que l'Autorité de la concurrence française a rejeté, en juin 2016, un accord de codistribution entre Canal+ et BeIN Sports. Ce serait faire un pied de nez aux autorités françaises que de signer ce genre d'accord en Afrique. Mais Canal+, qui vient de passer vingt-cinq ans à développer et consolider son réseau en Afrique, devenant ainsi le principal vecteur de l'influence médiatique française sur le continent, a-t-il intérêt à faire bénéficier son concurrent des fruits de son long effort de développement ?

Enfin, BeIN Sports pourrait choisir de diffuser par satellite et autres moyens, sur toute l'Afrique, les matchs en accès libre et gratuit. Ceci, en décrochant les budgets pub de différents sponsors. Très peu d'informations ont filtré quant aux modalités d'achat des droits vendus par Sportfive. Cette possibilité reste donc offerte. Les sponsors recherchent de la visibilité, et c'est certainement en rendant les matchs accessibles au plus grand nombre que l'on pourra les contenter au maximum.



Source : InaGlobal


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
John
Partagé par : John@USA
VOIR SON BLOG 34 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

34
Publications

1320
J'aime Facebook sur ses publications

80
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.