Guinée équatoriale : Teodorin Obiang condamné à 30M€ d'amende, où va l'argent ?

  Politique, #, .

Teodorin Obiang, le fils du président équato-guinéen vient d'écoper d'une amende record dans l'affaire des " Biens mal acquis ". Une question s'impose : où va l'argent de cette condamnation puisque les fonds censés avoir été détournés par le vice-président de la Guinée équatoriale proviennent de son pays ??

 

Teodorin Obiang, attendons avant de saluer la justice française

Elle est belle la justice française, surtout lorsqu'elle s'attaque aux vilains dirigeants africains qui spolient leurs peuples. Avec une rapidité déconcertante dans ce dossier, la justice française a bouclé des enquêtes, mis la main sur des biens de Teodorin Obiang avant de le condamner à trois ans de prison avec sursis et une amende de 30 millions d'euros.

Une question taraude cependant les esprits, à qui iront ces 30 millions d'euros que va payer M. Teodorin Obiang ou l'argent de la revente de tous ses biens saisis en Europe ? On parle tout juste d'un "petit" patrimoine " mobilier et immobilier, dont la pièce maîtresse est un immeuble luxueux de 2 835 m² " sur l'avenue Foch à Paris. Il avait acquis cette petite merveille à "25 millions d'euros" avant d'y engager des travaux d'une valeur de "12 millions d'euros", selon le journal Le Monde.

Et ce n'est pas tout, " dix-huit voitures de luxe, achetées au total 7,5 millions d'euros, des œuvres d'art, des bijoux et des vêtements de marque " appartenant à M. Teodorin Obiang sont déjà sous bonne garde de la justice française.

Condamnation de Teodorin Obiang, à qui profite le verdict ?

Même si les représentants de M. Teodorin Obiang estiment que " la justice française s'arroge dans ce dossier " une compétence universelle " qu'elle est seule à se reconnaitre, le juge a répondu qu'il est compétent pour juger l'accusé. Son argument est qu'il ne s'intéressait qu'à " l'infraction de blanchiment commise en France " par le vice-président de la Guinée équatoriale pour son confort " personnel ", et non à " des faits commis en Guinée équatoriale dans l'exercice de ses fonctions ".

Acte donc, M. Teodorin Obiang est désormais moins riche que par le passé et tout bon africain devrait s'en réjouir. La question qui se pose désormais est de savoir à qui "la Grande justice française" va restituer l'argent récupéré dans cette procédure ? Il semblerait qu'elle compte le renvoyer dans les caisses de l'État equoito guinéen dirigé par le père de M. Teodorin Obiang...

La Justice française pourrait par exemple déverser cet argent dans les caisses de l'Union Africaine ou même financer des constructions d'écoles, centres de santé ou des routes en Guinée équatoriale, une façon simple de restituer au peuple de ce pays ce qui lui a été volé.

En Ferrari dans le dossier Obiang, la justice française à dos de tortue pour Sarkozy et Chirac

Ce qui est troublant dans l'action de la justice française, c'est qu'elle est capable de condamner dans une procédure accélérée un Africain comme M. Teodorin Obiang, mais pas son ancien président Nicolas Sarkozy ( qualifié de délinquant chevronné), poursuivi dans d'innombrables affaires en tout genre.

Preuve du deux poids deux mesures, Robert Bourgi a avoué face camera avoir transporté des valises d'argent de l'Afrique vers la France pour des politiciens sans jamais qu'une condamnation similaire ne soit prononcée contre ces derniers.

J'ai dit qu'elle " est belle la justice française ".


Source : Afrique Sur 7 : actualité de notre Afrique et du monde



PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
charly
Partagé par : charly@Angleterre
VOIR SON BLOG 147 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

147
Publications

57586
J'aime Facebook sur ses publications

943
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur
 
SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK