/*
*/

Devenez publicateur / Créez votre blog


 

I, too, am ENA, la campagne choc d'étudiants de l'ENA contre le racisme

  Autres, #

Des étudiants de la prestigieuse école ont repris la campagne anti-racisme, "I, too, am Harvard", lancée il y a peu par des étudiants afro-américains de l'université américaine. Une première en France.

 

La vague de protestation des étudiants américains a atteint la France pour venir s'échouer en plein cœur de l'école nationale d'administration (ENA). "I, too, am ENA" à traduire littéralement par "Moi aussi, je suis l'ENA" est un projet repris par les étudiants victimes de propos racistes au sein de cette prestigieuse école française. Une hymne à la tolérance pour les futurs énarques qui ont pu entendre des "pourquoi tu fais l'ENA, tu veux être Président de l'Afrique?" en arpentant les couloirs de l'école qui forme quand même les futurs hommes politiques français.

L'objectif de cette campagne hébergée, sur un Tumblr, est de dénoncer l'ignorance latente qui subsiste mais aussi de mettre fin aux généralités et aux stéréotypes. "Avec ce projet, nous souhaitons que les personnes prennent conscience de ce qu'elles disent, qu'elles évitent de généraliser et qu'elles prennent le temps de voir la personne sans s'arrêter à une couleur de peau. Nous aussi, nous sommes l'ENA", expliquent les étudiants au début du tumblr compilant des photos des élèves.

Six photographies d'étudiants d'origine différentes mais qui protestent pour la même chose, la tolérance. Les futurs énarques prennent la pose avec des pancartes sur lesquelles sont inscrites des "citations" déplacées et blessantes, "Tu viens d'où? D'Allemagne. Ah bah on dirait pas" ou encore "comme ma présence parmi les autres est E.X.O.T.I.Q.U.E".

Soutenue par l'ENA

Cette campagne se fait l'écho de celle lancée par une étudiante d'Harvard, Kimiko Matsuda Lawrence, visant à dénoncer les remarques racistes entendues au sein de la célèbre université américaine. À l'origine de ce mouvement, le cri de contestation d'une dizaine d'étudiants afro-américains contre les clichés et les stéréotypes qui les ont touchés pendant leurs scolarités. L'idée fait référence à un dramaturge afro-américain, Langston Hughes, l'un de ses poèmes se termine par "I, too, am America" ("moi aussi, je suis l' Amérique"). Berkeley, Cambridge, Oxford, Notre-Dame, UCT (University of Cape Town) en Afrique du Sud ont suivi cette initiative, le phénomène a été tellement partagé qu'il a fini par atterrir en France.

L'ENA, premier institut français où cette initiative est reprise, a souhaité montrer son soutien aux élèves "l'école est très fière de la diversité de ses élèves, étrangers comme français et très soucieuse, comme eux de lutter contre les clichés et les stéréotypes". Dans la promotion Jean de la Fontaine (2013-2014), sur les 111 élèves, 30 sont des étudiants étrangers.

Pour l'instant, le mot clef (hashtag) #itooamENA n'a pas encore été très partagé sur le réseau social Twitter mais si cette campagne connaît le même succès qu'aux États-Unis, en quelques semaines, le réseau pourrait être inondé de photos anti-racisme.

 Les étudiants prennent la pose avec une ardoise, sur celle-ci, une remarque, une phrase entendue dans les couloirs de l' ENA. Droits réservés: ©itooamena.tumblr.com

 


Source : etudiant.lefigaro.fr
En savoir plus : etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/i-too-am-ena-la-campagne-choc-d-etudiants-de-l-ena-contre-le-racisme-5094/


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
caroline
Partagé par : caroline@France
VOIR SON BLOG 54 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

54
Publications

6979
J'aime Facebook sur ses publications

66
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.