Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Il y a vingt ans, le rappeur 2Pac quittait cette terre

  Musique, #

Las Vegas, Nevada, le 13 septembre 1996. Tupac Amaru Shakur est prononcé mort à l'University Medical Center, à 16h03. Ses fans réunis depuis des jours devant l'hôpital sont sous le choc. Six jours plus tôt, l'idole de la côte Ouest prenait 4 balles dans le corps, à un croisement de " Sin City ". Son meilleur ennemi The Notorious BIG, abattu quelques mois plus tard, le voyait s'en sortir encore une fois. Il n'en fut rien. Ce triste jour marque la fin du parcours brillant mais rempli d'excès de la star internationale du hip-hop. À seulement 25 ans.

Vingt ans plus tard, jour pour jour, l'héritage de 2Pac est entier. Sa légende y est pour beaucoup, forcément. Nombreux sont les fans qui croient toujours à une extraordinaire mise en scène que le rappeur aurait orchestré pour masquer sa mort. Ses innombrables albums sortis au cours des vingt dernières années ne font qu'entretenir le mythe, autant qu'ils rappellent la puissance du personnage. Rappeur, écrivain, acteur, militant, 2Pac était tout cela à la fois. Un littéraire passionné de théâtre baladé entre les ghettos les plus craignos de toute l'Amérique. Fils d'une militante du parti Black Panthers, la regrettée Afeni Shakur, le jeune rappeur n'était jamais le dernier pour hurler sa haine de l'institution policière et dénoncer les conditions de vie déplorables des jeunes afro-américains.

Un statut à part dans l'Histoire du hip-hop

Bien que né à New-York, Tupac l'artiste demeure à jamais l'icône de Los Angeles. À l'aise au milieu du gratin hollywoodien en chemise Versace, ou même au bras de Madonna, le rappeur ne s'est jamais défait de l'imagerie gangster de l'époque, galvanisé par la rivalité Est-Ouest dans le milieu du rap. D'aucuns y voient les raisons de sa mort, d'autres évoquent plutôt un règlement de compte entre gangs rivaux.

 

Icône parmi tant d'autres du paysage hip-hop, Tupac garde pourtant un statut à part, en comparaisons aux regrettés Biggie, Big L ou encore Ol'Dirty Bastard. Ses textes sont étudiés à l'université, ses affaires font l'objet d'expositions dans les musées et ses rôles au cinéma transforment de banales séries B en films collectors. Signe ultime de la consécration posthume, son histoire est en cours d'adaptation au cinéma. Le biopic intitulé " All Eyez On Me " en référence à son album le plus abouti, est prévu pour novembre 2016 dans les salles américaines. De quoi encore entretenir la légende...


Le trailer du biopic "All Eyez On Me":

(TH/ L'essentiel)



Source : L'essentiel


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
kevin
Partagé par : kevin@France
VOIR SON BLOG 55 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

55
Publications

11598
J'aime Facebook sur ses publications

69
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.