Devenez publicateur / Créez votre blog


 

La photo de jumelles en couverture de National Geographic brise les idées reçues

  Société, #, .

 

L'une a une carnation blanche, l'autre noire. Grâce à l'image de ces sœurs jumelles, National Geographic démonte les préjugés racistes.

Dans son dernier numéro spécial, National Geographic explore la question complexe de la "race" humaine, et s'interroge sur le racisme en faisant son propre examen de conscience. À cette occasion, la rédactrice en chef monde du magazine a signé un édito très juste, dans lequel elle déclare : "Pendant des décennies, nos reportages étaient racistes. Pour nous en détacher, il nous faut le reconnaître". Un véritable mea culpa, qui montre que le titre de presse est concerné par ce problème de société et s'engage pour lutter contre.

 

Pour illustrer ce numéro, National Geographic a aussi fait un judicieux choix iconographique en publiant en couverture une photo de sœurs jumelles, Marcia et Millie Biggs : toutes deux sont métisses, mais l'une a une carnation noire, l'autre blanche. Par elle seule, cette image montre bien l'absurdité du racisme et démonte toutes les pseudo-théories biologiques, car ces deux petites filles sont sorties du même ventre, le même jour, elles ont le même patrimoine génétique et pourtant, elles n'ont pas la même couleur de peau.

Cette différence physique vient tout simplement du fait qu'elles sont nées d'un couple mixte. Ainsi Marcia ressemble plus à sa mère qui a les cheveux châtains et la peau claire, et Millie a les cheveux noirs et la peau brune de son père. Amanda, la mère des deux petites filles, explique que les jumelles n'ont pas fait face au racisme mais que leurs différences ont souvent attisé la curiosité des gens, elle raconte au National Geographic :

 

"Les gens qui s'interrogeaient au sujet des filles n'étaient pas ouvertement hostiles ou critiques mais juste très curieux. Et puis au fil du temps, les gens ont juste vu la beauté en elles."

Si Amanda considère la naissance de ses jumelles atypiques comme un "miracle exceptionnel", la généticienne Alicia Martin nuance, en précisant qu'il est assez courant que des jumeaux dizygotes ressemblent plus à un parent qu'à un autre.

Quoi qu'il en soit, la photo de ces jumelles est particulièrement inspirante. Elle renvoie une image d'union et de fraternité, un message salutaire dans une période où les extrêmes regagnent du terrain.



Source : Cheese


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
agatha
Partagé par : agatha@Angola
history teacher
VOIR SON BLOG 145 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

145
Publications

8206
J'aime Facebook sur ses publications

437
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.