/*
*/

Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Le phénomène Ngoyissa

  Sport, #

Du haut de son mètre 95, de sa centaine de kilos et de sa superbe carrière, Bernadette Ngoyissa, sorte de Shaquille O'Neal du basket féminin, sera l'attraction, samedi, à Landerneau. Comme partout où elle passe.

" Elle est démesurée par rapport à notre championnat. C'est un gabarit hors norme et aucune équipe de notre championnat n'est armée pour défendre contre ce genre de joueuse " : Stéphane Leite, l'entraîneur de Landerneau, appréhende un peu le passage de la tornade Ngoyissa, crinière afro au vent. Même le leader, Tarbes, malgré sa victoire (77-73) n'a pas su trop comment prendre celle qui est surnommé " Bernie " sur le site de son club et auteure, ce soir-là, le 16 janvier, de 24 points et 18 rebonds. " Elle s'est refait une santé et elle tourne à 65 % de réussite depuis le début de l'année, ajoute Leite. Mais elle n'a pas que son physique, c'est une fille qui a toujours très bien compris le jeu, très adroite à trois quatre mètres et qui a une très bonne main ". A 33 ans, une grande partie de son immense carrière est derrière elle. Un coup d'oeil dans le rétro suffit à savoir de qui l'on parle : d'une joueuse (pivot) passée par quatre clubs de WNBA (*) et qui peut étaler un palmarès long aussi que ses bras sont musclés.

WNBA, Italie, Bourges...

 

Née à Kinshasa (RD Congo), Ngoyisa a navigué entre l'Italie et la France lors de sa carrière européenne débutée en 2001 en... Belgique (Feminamur). Sacrée meilleure joueuse étrangère du championnat italien en 2005, sous le maillot d'Ares Ribera, puis auteure du doublé Coupe de France - championnat avec la grande équipe de Bourges en 2006 et championne d'Italie avec le club de Famila Schio, Ngoyisa a bien cru sa carrière terminée avec cette rupture des ligaments du genou à son arrivée au Nantes-Rezé Basket en 2010. Mais, à force de courage, Bernadette Ngoyissa est revenue. " C'était déjà une top-scoreuse à Nantes. On a de la taille chez nous mais il faudra parfois défendre à deux ou trois sur elle, envisage Leite. Mais Roche Vendée, ce n'est pas qu'elle, il y a d'excellentes joueuses partout. Je ne sais pas si j'aurai besoin de parler d'elle aux filles. Ngoyissa, tout le monde la connaît. C'est l'attraction du championnat ". Un phénomène. (*) Vice-championne avec le New-York Liberty en 2002 ; Silver Stars de San Antonio en 2005 ; Sky Chicago en 2006 ; Fever Indiana en 2008)
Samedi (20 h)

 



Source : Le Telegramme


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
Loudmila
Partagé par : Loudmila@Canada
whity avec la blackattitude
VOIR SON BLOG 36 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

36
Publications

1459
J'aime Facebook sur ses publications

50
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.