Devenez publicateur / Créez votre blog


 

L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée

  Société, #

Dans son rapport au pouvoir, Fidel Castro n'était pas à un paradoxe près. Depuis des décennies des affiches de propagande à son effigie rappelait le long des routes, dans les rues de la Havane ou aux abords des stades de base-ball, que le Lider Maximo était la figure qui "éclairait" le peuple cubain et sa révolution. Mais l'ancien leader communiste a souhaité se faire enterrer (presque) comme un homme du peuple.

La veille de ses funérailles, son frère, Raul Castro, a affirmé dans un discours à la télévision, que, selon le désir exprimé par Fidel "jusque dans ses dernières heures", aucun monument ou statue ne lui serait dédié. Ni son nom ni sa figure ne seront utilisés pour baptiser des institutions, places, parcs, avenues ou autres sites publics. "Le leader de la révolution rejetait toute manifestation du culte de la personnalité", a t-il ajouté.

L'autoroute Castro

Une volonté qui n'a pas traversé l'océan Atlantique. En Angola, où le régime actuel a bénéficié de l'aide militaire de Cuba lors de la guerre civile qui a ravagé le pays de l'indépendance en 1975, Fidel Castro a maintenant son nom inscrit dans le paysage. Le gouvernement a annoncé qu'une nouvelle autoroute qui vient d'être inaugurée dans la province de Luanda portait désormais le nom de l'ancien leader cubain, comme le rapporte l'agence d'information angolaise.

 

"Nous n'honorons pas simplement un ancien président, un ami de l'Etat angolais, mais par-dessus tout une personnalité politique dont la vision, la pensée limpide et la persévérance dans ses idées et dans ses actes l'ont placé dans la position du leader de la révolution cubaine", a affirmé Manuel Hélder Viera Dias, le ministre d'Etat, lors de la cérémonie d'inauguration.

Fidel Castro, avait décidé de l'envoi de plus de 30.000 militaires cubains pour soutenir les troupes du régime actuel lors de la guerre civile qui a l'indépendance avait vu s'opposer des combattants rebelles soutenus par l'Afrique du Sud et les Etats-Unis aux troupes régulières soutenues par le bloc communiste. Il ne s'attendait sans doute pas à voir son nom accolé à une autoroute en guise de remerciement.



Source : Slate Afrique


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
moustache
Partagé par : moustache@Espagne
VOIR SON BLOG 73 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

73
Publications

4833
J'aime Facebook sur ses publications

127
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.