Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Le Cap, le rendez-vous de la mode masculine

  Mode & Beauté, #

 

Le Point Afrique - Publié le - Modifié le

EN IMAGES. Sur le continent africain, la South Africa Menswear Week est le seul événement totalement dédié à l'homme.

 

Ces dernières années ont vu fleurir les Fashion Week dans les capitales africaines, de Dakar à Maputo, mais l'Afrique du Sud détient le record du nombre à Johannesburg, la ville du Cap, Durban ou Pretoria. Cette véritable prolifération démontre toute la vitalité de la jeune industrie de la mode sud-africaine. Autre spécificité, Le Cap accueille également depuis l'année dernière la South Africa Menswear Week (SAMW), l'unique rassemblement africain bi-annuel, en février et en juillet, réservé aux hommes à l'image des quatre grandes capitales de la mode que sont Paris, New York, Milan et Londres. Les collections masculines y ont leurs propres dates alors que partout ailleurs les collections masculines et féminines sont présentées ensemble avec une large majorité de modèles féminins. Du coup, les stylistes sud-africains ont l'embarras du choix pour présenter leurs créations entre la SAMW, la Mercedes Benz Fashion Week Joburg ou la South African Fashion Week entre autres.

C'est au regard de la croissance de la mode masculine que Ryan Beswick a décidé de créer une plateforme pour les collections homme. L'univers masculin représentait 41% du marché du luxe en 2012 avec une progression de plus de 10% par an contre une relative stagnation de la consommation de vêtements féminins. Le cofondateur de la SAMW explique : " Cette initiative ne montre pas seulement aux médias et au monde l'étendue du talent des stylistes africains, c'est aussi une opportunité pour eux de développer leur marque. " Et de préciser : " Le consommateur en Afrique du Sud doit savoir qu'il y a une alternative aux marques importées. " Plus d'une trentaine de créateurs, des plus réputés comme Chu Suwannapha et Craig Jacobs, aux plus prometteurs comme Rich Mnisi ou le duo Lukhanyo Mdingi et Nicholas Coutt, ont répondu présents à la dernière SAMW. Tout ceci soulève une interrogation : est-ce bien raisonnable dans un pays de 53 millions d'habitants de multiplier ainsi les événements mode au risque qu'ils se phagocytent entre eux, au lieu de les unifier dans un intérêt commun face à la concurrence internationale?



Source : Le Point Afrique


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
Estelle
Partagé par : Estelle@Gabon
VOIR SON BLOG 108 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

108
Publications

14059
J'aime Facebook sur ses publications

522
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.