Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Madagascar: migration et travail domestique au menu d'un forum afro-asiatique

  Société, #

 

Dans le monde, 11,5 millions de travailleurs domestiques ont quitté leur pays d'origine pour travailler à l'étranger dans d'autres familles; 80% d'entre eux sont des femmes. Pendant trois jours, Madagascar a été l'hôte d'un forum inter-régional sur les migrations de ces travailleurs, organisé par l'OIT, l'Organisation internationale du travail.

Koweït, Bahreïn, Jordanie, Liban, Népal, Inde, Bangladesh, Ethiopie, ou Ouganda, des représentants d'une quinzaine de pays se sont retrouvés à Antananarivo pour aborder la sensible question de la migration des travailleurs domestiques. C'est la première fois qu'autant de pays des trois zones phares de ces migrations - l'Asie, l'Afrique et le Moyen-Orient - se réunissent à la même table.

L'occasion de partager les expériences des pays qui ont réussi à tirer parti de ces migrations et à protéger leurs ressortissants par des lois. Mais aussi d'élaborer des recommandations, pour les pays, qui, comme Madagascar, font encore face à de nombreux problèmes, comme la traite d'êtres humains.

Maria Gallotti est spécialiste de la migration de main-d'œuvre au BIT de Genève explique : " Les pays d'Asie et les pays d'Afrique ont des défis communs dans la gestion de la migration puisqu'ils envoient souvent leurs migrants dans les mêmes pays. Il y a des abus à tous les stades du cycle migratoire qui exigent une collaboration entre les Etats d'origine et de destination ".

L'exemple des Philippines

A Madagascar, les chiffres exacts font défaut. Mais le gouvernement estime que 5 000 Malgaches seraient concernés par le travail domestique à l'étranger, essentiellement des femmes, parties dans les pays du Golfe. Des situations souvent illégales, puisqu'en 2013, l'Etat a interdit toute migration liée au travail domestique. " Depuis quelques années, il y a plusieurs travailleurs malgaches qui partent travailler à l'étranger. Ils ne sont pas bien formés, ils ne connaissent pas leurs droits. Avec l'appui du BIT, on va s'atteler à ce que Madagascar suive les normes des standards internationaux ", confie Lydia Raharimalala, ministre malgache de l'Emploi.

 

Durant ce forum, la réussite des Philippines a été prise en exemple. Le pays, gros pourvoyeur de travailleuses domestiques, propose aux candidates au départ une formation adaptée au pays dans lequel elles iront, un suivi, pendant leur séjour et à leur retour, pour faciliter leur réintégration.

De son côté, Madagascar s'est engagé à élaborer un code du travail pour les travailleurs domestiques et à proposer, sous 3 mois, un état des lieux précis sur les travailleurs domestiques.



Source : RFI Afrique


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
Estelle
Partagé par : Estelle@Gabon
VOIR SON BLOG 108 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

108
Publications

14059
J'aime Facebook sur ses publications

522
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.