Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Musique - Blade MC : vous avez dit identité ?

  Culture & Loisirs, #

Par Julien Legros

Rappeur, beatboxer, poète franco-sénégalais, Frank Alimbaye dit Blade MC est un pilier de la scène slam. On a pu entendre sa voix entrer en résonance avec celle de piliers de cet art comme Grand Corps malade ou D de Kabal. Son projet solo : Bleu point zéro est le premier chapitre d'une trilogie : " Bleu blanc sang " qui interroge son rapport à la France. Dans une actualité tendue, marquée par la volonté du gouvernement français de déchoir la nationalité française des binationaux soupçonnés de terrorisme, le disque offre une bouffée d'air frais : " C'est une analyse contemporaine de comment moi, jeune de la troisième génération, je vis la France ", résume l'artiste. " Comment je la ressens avec mes émotions, mes espérances. Ma musique est une thérapie pour pouvoir dire qui je suis, pas pour me replier sur moi-même. Je ne peux m'ouvrir aux autres après avoir fait le tour de moi-même. On doit offrir des horizons à ces gens pour leur dire que c'est possible. Ce drapeau bleu blanc rouge, ces symboles républicains sont aussi les nôtres. " Car Blade, qui a grandi en Normandie, en milieu rural, seul noir de son école, a vite été tiraillé par des interrogations identitaires : " Quand je jouais avec mes copains jusqu'à six ans, il n'y avait pas de différence ", se rappelle t-il " À l'école j'ai été confronté à la bêtise parentale : Tu es noir, tu es ceci ou cela. J'ai commencé à me questionner sur cette différence. Je n'étais pas couleur locale. Je n'avais pas la même peau. "

Le grand-père tirailleur

© DR

Dans son cheminement personnel, Blade a été aidé par son grand-père, tirailleur sénégalais, qui a été au front pendant les deux guerres mondiales. " À la maison, il m'apprenait ce qui fait qu'on vient d'ailleurs et qu'on vit ici. Il y a beaucoup de tabous autour des guerres françaises. J'ai eu la chance que mon grand-père m'en parle pour comprendre pourquoi il y a cette diversité dans ce pays. " Ce grand-père est une figure emblématique de cette " Force noire " au service de la France pendant la colonisation. On pourrait volontiers l'imaginer parmi les soldats en révolte réprimés par le sang par la France dans le film d'Ousmane Sembène Camps de Thiaroye (1988), d'après un fait réel datant de 1944. " Ce chapitre est lié à mon histoire avec l'Afrique ", insiste Blade. " Cette entité que je vois décoller du ciel, pour la symbolique, qui part de Gorée pour atterrir en France et qui libère toutes les utopies de l'ex empire colonial. "

 

Commémoration

Pour évoquer avec justesse cette Histoire, peu relatée en France, qui parle des diasporas noires, des rives du Sénégal, à la Caraibe en passant par la France, Blade a sollicité les conseils avisés de l'écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé : " En l'écoutant, des choses sont devenues évidentes et ont permis de polir la pierre et la rendre présentable à mon goût. " Une des plus belles pierres du disque est " Commémorations " un texte sur l'esclavage, renvoyant aux souffrance du peuple noir : " Quand j'ai écrit ce texte, la loi Taubira était d'actualité. À cette époque, beaucoup de gens prenaient la parole pour dire qu'il n'y avait pas besoin de commémorer l'esclavage. C'est important de respecter la mémoire de chacun pour qu'on puisse vivre et faire les choses ensemble. Sensibiliser chacun à cette Histoire commune qui est celle de la France. " Un autre texte fait appel à une Histoire peu connue, celle des Noirs de France : " Février noir ", en référence au Black History month, cet événement initié aux États-Unis et au Canada : " J'ai découvert le Black History month grâce à la professeur émérite Maboula Soumahoro, qui l'a lancé en France en 2012. Elle m'avait invité à lire des textes ", se souvient Blade. " J'ai écrit le morceau pour interpeller sur cette problématique : Comment sensibiliser la population française à d'autres histoires, comme celle des Noirs, des Afro-caribéens de France ? "

© DR

"L'Histoire commence ici"

Tout le long de son récit, Blade est accompagné, comme en écho, par le timbre inimitable du comédien antillais Jean-Michel Martial, connu notamment pour être la voix française de Marcellus Wallace dans Pulp Fiction. " L'idée, c'était d'avoir une voix mature identifiable pour aller plus loin dans le propos. explique le rappeur. De proposer une écriture beaucoup plus mature, poussée, avec un équilibre entre une voix venue du passé et ma voix actuelle pour faire un lien. Il a la posture du père parti à la guerre, de l'ancêtre qui plane. La brise ancestrale fantomatique, comme j'aime à le dire. Une voix qui semble murmurer au jeune homme : Fais attention mon fils. J'ai été par là et j'en suis revenu ! Il apparaît sans qu'on s'y attende. Comme un ange gardien. "

Racines

L'appel à la terre des ancêtres se fait ressentir sur le projet au détour d'un un texte fort : " L'ombre d'un rêve (panafricain) ". Cette Afrique des origines de Blade se manifeste aussi sur le disque par les notes de la kora du griot Ousmane Kalil Kouyaté, l'un des fils de Mbady Kouyaté, le doyen de la kora guinéenne. Musicalement, le métissage de Blade et de son Migranz band se traduit par un son hybride qu'il baptise : Afrockorganico Hip hop Live. Timour Cardenas, coproducteur de l'album avec son label Diaspora rockers, qui a travaillé avec Alpha Blondy et Salif Keita, a su synthétiser ce son si particulier.

S'ouvrir aux autres

Le projet sera aussi illustré cinématographiquement par une série de courts-métrages qui mis bout à bout en forment un long. Le premier d'entre eux s'intitule À la sueur du coeur. Conscient de la montée du FN en France, Blade MC compte plus que jamais, avec cette trilogie, s'ouvrir et ouvrir sur le monde et sur la différence : " J'ai voyagé et discuté avec des gens dans le monde entier. J'ai grandi avec des Maghrébins, des Asiatiques, des Blancs... On est tous français, divers, et, à l'étranger, je représente ce savoir-faire ! À bon entendeur...



Source : afrique.lepoint.fr


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
Sasha
Partagé par : Sasha@Belgique
VOIR SON BLOG 40 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

40
Publications

1584
J'aime Facebook sur ses publications

58
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.

 
SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK