Devenez publicateur / Créez votre blog


 

NBA : Kevin Durant élu meilleur joueur au monde

  Sport, #

"J'ai été second toute ma vie. J'étais le deuxième meilleur joueur au lycée. J'ai été drafté en deuxième position. J'ai terminé second dans les votes du trophée de MVP trois fois. Je suis arrivé second en finales NBA. J'en ai assez d'être toujours le deuxième. J'en ai fini avec ça." Ces mots, Kevin Durant les a prononcés en début de saison lors d'une interview accordée à CBS Sports. Aujourd'hui, il en a bel et bien enfin fini avec ça ! L'ailier des Oklahoma City Thunder vient de remporter le trophée du meilleur joueur de la NBA (MVP), sa toute première distinction individuelle, sa toute première consécration personnelle. Il faut dire qu'avec ses 32 points, 7,4 rebonds, 5,5 passes à 50 % au tir et 40 % à 3 points le joueur de 25 ans a survolé la saison 2013-2014.

"Il sera toujours le numéro deux derrière Lebron James", "il ne se comporte pas en leader", "c'est de sa faute si Oklahoma a perdu en Playoffs"... Ces phrases crachées au visage de Kevin Durant tout au long de l'année 2013 ont transformé le gentil garçon de la NBA en tueur sans pitié. Le meilleur joueur au monde, c'est lui, et tout le monde devait en prendre conscience avant les playoffs. L'ailier a profité des 82 matches de la saison régulière pour envoyer un message fort à la concurrence en écrasant tout sur son passage.

Actuellement, Kevin Durant est le meilleur attaquant au monde. Il a réalisé 14 matches à plus de 40 points et, par deux fois, il a dépassé la barre des 50 points. Il a compilé plus de 25 points durant 41 soirs consécutifs, dépassant ainsi le record de Michael Jordan (40). Une domination que même le "King" Lebron James admettait en plein milieu du championnat : "Personne n'a été capable de rivaliser avec le niveau qu'il affiche depuis le début de saison. Je ne vois pas comment le trophée de MVP pourrait lui échapper."

Un talent hors norme

Shoots à longue distance, pénétrations assassines, jeu dos au panier, la star d'OKC est capable de scorer de partout, dans toutes les positions. Une efficacité et une technicité qui lui permettent de couvrir l'ensemble du terrain. Pour avoir une idée de que cela représente visuellement, voici sa sélection de tir :

On n'arrête pas Kevin Durant, on le ralentit comme on peut. Tout d'abord, on peut essayer de l'empêcher d'avoir le ballon, de le pousser hors de ses zones préférentielles, de lui coller au pied. Mais du haut de ses 2,06 m, avec son envergure de 2,26 m, Kevin Durant peut tirer au nez et à la barbe de n'importe quel défenseur. Des endroits du terrain où il est mal à l'aise ? Aucun. Son premier pas est si rapide que seuls les défenseurs les plus agiles parviennent à rester à son contact. Ils défendent trop près de lui ? Il se procurera une faute : il tire en moyenne dix lancers francs par match, personne n'a fait mieux cette saison.

Au sommet là où on ne l'attendait pas

Quand le meneur star d'Oklahoma, Russell Westbrook, a dû s'absenter deux mois des terrains, Kevin Durant a pris les choses en main. Comme un MVP. Il a maintenu son équipe à un bilan exceptionnel de 22 victoires pour seulement 8 défaites tout en continuant à porter toujours plus haut le niveau offensif du Thunder. Au cours du mois de janvier, l'ailier tournait à 36 points de moyenne par match. Sans compter sa distribution du jeu de grande qualité, trop souvent sous-estimée jusque-là. Son coéquipier Caron Butler, vétéran de la NBA avec onze saisons passées à côtoyer les plus grands, déclarait au micro d'ESPN : "Kevin Durant est probablement l'une des superstars les plus altruistes que j'ai pu rencontrer sur le terrain. Il n'est pas du tout égoïste et se fiche de ses stats. Je n'ai jamais vu un joueur capable de scorer autant de points que lui et qui, pourtant, préfère se démener pour faire des passes et faciliter la vie de ses partenaires."

La défense est une donnée qu'il est difficile de mesurer à travers des chiffres. Surtout pour Kevin Durant dont on est plus habitué à regarder les exploits offensifs. Et pourtant, les grands coachs de la NBA ont observé sa progression dans ce compartiment du jeu. Erik Spoelstra, coach du Miami Heat, double champion en titre et parmi les cinq meilleures défenses de la NBA depuis trois ans, confie au journal USA Today's à propos de Durant : "Il est en mesure de défendre sur presque tous les postes. Son impact est présent des deux côtés du terrain. Il se sert de sa taille et de son envergure avec une grande intelligence. Malgré sa faible musculature, c'est un joueur très dur."



Source : www.lepoint.fr


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
cupidon
Partagé par : cupidon@Bénin
VOIR SON BLOG 44 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

44
Publications

2986
J'aime Facebook sur ses publications

48
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.