Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Ouganda: une nouvelle version de la loi anti-gay en préparation

  Culture & Loisirs, #

Une version " édulcorée " de la loi récemment annulée par le Conseil constitutionnel ougandais devrait être réintroduite auprès du Parlement. Cette fois, les relations entre adultes consentants ne devraient pas être pénalisées. La première version prévoyait notamment la prison à vie dans les cas " d'homosexualité aggravée ".

 

" Une version qui ne dérange pas nos amis occidentaux, mais qui protège les Ougandais. " C'est ainsi qu'un parlementaire ougandais a présenté le nouveau projet de loi anti-gay, en début de semaine. Le texte, soutenu par le président Yoweri Museveni, ne pénalise pas les relations entre adultes consentants. En revanche, il prévoit de lourdes sanctions pour le " recrutement et l'exploitation financière des jeunes vulnérables ".

Le pouvoir et l'opposition ont la même position

Il n'a pas été précisé quand ce projet de loi sera introduit au Parlement. Seule certitude, depuis l'invalidation de la loi anti-homosexuels par le Conseil constitutionnel, le 1er août, le parti au pouvoir et l'opposition sont tous deux favorables à un nouveau texte. Il n'est d'ailleurs plus question pour le gouvernement de faire appel en vue de réintroduire la loi polémique, comme cela avait été précédemment annoncé.

 

Promulguée en février, la première version de la loi, particulièrement sévère, avait suscité une levée de boucliers des pays occidentaux. Le président Museveni a nié le fait que la pression internationale ait pu jouer sur le retrait de la loi. Les récents développements laissent penser le contraire.

Source : www.rfi.fr


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
andalousia
Partagé par : andalousia@France
VOIR SON BLOG 67 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

67
Publications

5691
J'aime Facebook sur ses publications

77
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.