Devenez publicateur / Créez votre blog


 

RDC: une pétition pour la libération de Fred BAUMA et Yves MAKWAMBALA

  Politique, #

Des chercheurs, des parlementaires et des écrivains. Ils sont une trentaine de personnalités à avoir signé " Ne laissez pas mourir les aspirations démocratiques de la jeunesse congolaise ", un appel à la libération de Fred Bauma et Yves Makwambala, les deux militants congolais arrêtés le 15 mars dernier pour avoir participé à une rencontre avec des militants sénégalais de Y'en a marre, et burkinabè du Balais citoyen.

Jeudi 1er juillet, 108 jours après l'arrestation de Fred Bauma et Yves Makwambala, des activistes des droits de l'homme ont lancé une pétition pour réclamer la libération immédiate des deux militants congolais, arrêtés le 15 mars dernier pour avoir participé à une rencontre avec des militants sénégalais et burkinabè des mouvements Y'en a marre et du Balais citoyen.

Chercheurs, journalistes, personnalités politiques. En tout, ils sont  une trentaine de signataires, parmi lesquels, on compte notamment l'écrivain David Van Reybrouk, auteur du succès de librairie Congo, Une histoire. Dans leur lettre ouverte, ils s'insurgent contre la détention et l'inculpation des deux militants, incarcérés notamment pour avoir " comploté contre la vie ou la personne du chef de l'Etat " et avoir " tenté de détruire ou de changer le régime constitutionnel ".

Pour les auteurs de ce texte, Fred Bauma et Yves Makwambala n'ont jamais comploté, ni trahi, mais se sont engagés pour que la jeunesse congolaise s'implique davantage dans la chose publique. Leur détention est " injuste " et " viole la liberté d'expression, d'association et de réunion, telle que prônée par la Constitution congolaise ", écrivent-ils.

Une décision attendue ce vendredi

Il y a près d'un mois, des députés de l'Assemblée nationale, après avoir été mandatés pour mener l'enquête, ont estimé n'avoir trouvé aucune trace d'activité " terroriste " dans le dossier de ces deux jeunes. Lors d'un débat à huis clos, ils avaient eux aussi appelé à leur libération. Mais depuis, rien. Certains espéraient que le 55e anniversaire de l'Indépendance serait l'occasion pour Joseph Kabila d'annoncer la libération d'un certain nombre de détenus politiques. Mais l'annonce n'a pas eu lieu.

 

La justice congolaise doit se prononcer d'ici ce vendredi soir sur un certain nombre de vices de procédures relevés par la défense des deux militants lors de l'arrestation et de l'audition de ces deux jeunes par la police.

 


Source : www.rfi.fr


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
ricko.star
Partagé par : ricko.star@France
VOIR SON BLOG 34 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

34
Publications

12012
J'aime Facebook sur ses publications

158
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.