Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Stérilité : Le drame du silence et de l'isolement des femmes afro-américaines

  Société, #

Des chercheurs de l'université du Michigan qui exploraient les expériences des femmes afro-américaines qui souffrent de stérilité ont découvert que ces femmes vivaient et enduraient ce drame dans l'isolement et le silence pour éviter des problèmes avec leurs amis et leurs familles.

 

Les femmes afro-américaines sont totalement négligées par les études sur la stérilité

L'étude, qui a été publiée dans la revue Psychology of Women Quarterly, a également trouvé que la stérilité affectait également l'indépendance et l'identité de ces femmes. Selon le Centers for Disease Control and Prevention (CDC), il y a environ 6,7 millions de femmes âgées de 13 à 44 ans qui sont stériles aux États-Unis. La stérilité va de l'incapacité à tomber enceinte ou mener la grossesse à son terme. On estime qu'il y a environ 1,5 million de femmes mariées âgées de 15 à 44 ans qui sont stériles. La stérilité est une condition traumatisante qui est vécue par de nombreuses femmes aux États-Unis. La définition médicale de la stérilité est l'incapacité pour une femme de concevoir un enfant après 12 mois de rapports réguliers et non protégés.

Toutes les femmes sont affectées, mais la majorité des recherches sur la stérilité aux États-Unis examine principalement des couples blancs qui participent à des interventions médicales avancées. Mais les auteurs de l'étude estiment que les femmes afro-américaines souffrent autant de stérilité que les femmes blanches, mais c'est juste qu'on en parle rarement. Rosario Ceballo, auteur de l'étude et professeur de psychologie et de l'étude des femmes a déclaré : La stérilité des femmes afro-américaines est une chose cachée de l'opinion publique. Dans leur étude, les chercheurs ont mené des interviews avec 50 femmes afro-américaines qui ont vécu un problème d'infertilité au cours de leur vie et comment elles ont vécu cette expérience par rapport à leurs amis, famille et leurs médecins. Les participantes provenaient de différentes couches socio-économiques avec de nombreuses femmes diplômées et qui travaillaient à temps plein. Les femmes étaient âgées de 21 à 52 ans et la majorité était mariée. Elles ont passé de 1 à 19 ans à tenter de tomber enceintes.

" On vous considérera comme un échec "

Quand on leur a demandé sur leurs difficultés à concevoir, 32 % des participantes ont parlé des croyances répandues liées aux femmes avec la maternité. Une femme a déclaré que le fait de ne pas avoir un enfant biologique vous étiquetterait comme un échec. Une autre femme a rapporté qu'elle se sent incomplète. Émotionnellement, je me sens incomplète parce que je n'ai pas d'enfant. Je me sens comme une femme incomplète. Pour certaines, leur expérience de l'infertilité était influencée par la religion dans le sens où elles croient que Dieu a créé les femmes pour avoir des enfants.

La majorité des femmes afro-américaines dans l'étude ont déclaré qu'elles avaient souffert de leur stérilité en silence et en isolement même si un ami ou un membre de la famille était au courant de la situation. Certaines femmes, notamment celles qui ont vécu une infertilité secondaire, ont déclaré qu'elles sont restées silencieuses sur leur situation parce que le fait de le mentionner ne générait pas de la sympathie ou de l'empathie. Ceballo suggère que ce silence concernant la stérilité est associé avec les clichés culturels sur la force, l'indépendance et le stoïque des femmes afro-américaines. On a également l'aspect de la vie intime qui doit rester toujours secret dans les communautés afro-américaines. La chercheuse ajoute : Ces femmes pensent également que le fait de parler de leur stérilité à d'autres personnes ne changera pas leur situation et que ces personnes ne comprendront même pas l'ampleur du drame vécu par ces femmes.

Une discrimination du monde médical sur les femmes afro-américaines

Près de 26 % des participantes ont pensé que leurs interactions avec le monde médical ont été influencées par leur genre, leur race ou une discrimination sur la classe. Plusieurs femmes ont mentionné que les médecins faisaient des suppositions sur leur situation financière précaire ( Les médecins pensaient que ces femmes étaient pauvres parce qu'elles étaient noires). À la grande surprise des chercheurs, les participantes ont rapporté des discriminations identiques quel que ce soit leur niveau d'éducation ou de revenus. Ceballo conclut que la stérilité produit un effet négatif sur l'estime de soi des femmes afro-américaines. Ces femmes se considèrent même anormales parce qu'elles ne voient pas de femmes afro-américaines stériles dans les clichés sociaux ou médiatiques qui sont répandus dans leurs communautés. Pour résoudre ce problème, les chercheurs recommandent d'inclure davantage des femmes afro-américaines dans les expériences de reproduction pour les aider à les normaliser et qu'elles perdent cette notion de honte et d'isolement qui est ressenti de manière égale par toutes ces femmes



Source : actualite.housseniawriting.com


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
batukada
Partagé par : batukada@Argentina
VOIR SON BLOG 58 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

58
Publications

4532
J'aime Facebook sur ses publications

100
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.