/*
*/

Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Un accord d'apaisement signé entre le RSP et les loyalistes au Burkina

  Politique, #

Au palais du Mogho Naba roi des Mossis, les loyalistes et un officier du RSP ont signé un accord d'apaisement dans la nuit de mardi à mercredi. Le RSP accepte d'être cantonné dans ses casernes et les loyalistes de reculer de 50km autour de la capitale. Les loyalistes n'ont néanmoins pas obtenu le désarmement du RSP comme ils le souhaitaient.

Aux alentours de 21h15, les deux partis militaires antagonistes le Régiment de sécurité présidentiel d'une part et les forces loyalistes d'autre part se sont retrouvés chez le Mogho Nab, le roi des Mossis une figure tutélaire extrêmement respectée dans la société burkinabé. Une rencontre qui a donné lieu à un accord de cantonnement. Le RSP s'engage à retourner dans ses casernes et à quitter certaines artères ou points de contrôles de la ville. Moyennant quoi en signe de bonne volonté les forces loyalistes reculeraient dans un rayon de 50km tout autour de la capitale.

Des négociations qui avaient tout pour réussir en théorie, car les deux parties se connaissent bien. Certains des chefs de corps qui ont pris l'initiative de cette marche sur Ouagadougou sont de la même promotion que ceux du RSP.

Il y a donc ce soir un net signe de décrispation de part et d'autre. Depuis la nuit de lundi à mardi et mardi matin les colonnes militaires en provenance de garnisons de provinces se sont positionnées dans Ouagadougou et notamment dans des casernes du centre-ville. Des positionnements qui n'ont donné lieu à aucun affrontement direct, mais selon le général Diendéré lui-même, des tirs d'assaillants non identifiés ont tout de même fait un mort et un blessé dans ses rangs.

Dans la matinée de mardi, le général Diendéré recevait la presse au Palais de Kosyam pour expliquer qu'il ne souhaitait pas que le sang burkinabé coule, qu'il ne comptait pas attaqué mais qu'il se défendrait en cas d'attaque. Gilbert Diendéré avait également indiqué que le dialogue se poursuivait avec ses adversaires militaires sur certains points litigieux comme le désarmement du RSP ou bien l'impunité.

Dans l'après-midi, des mouvements de troupes ont eu lieu à Ouagadougou notamment du RSP qui a conforté ses positions notamment dans la zone Ouaga 2000, c'est-à-dire près du palais de Kosiam et de l'hôtel Laico où doit se réunir mercredi la délégation de la Cédéao.

 

Source : www.rfi.fr


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
florent
Partagé par : florent@Cameroun
VOIR SON BLOG 31 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

31
Publications

24811
J'aime Facebook sur ses publications

222
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.