/*
*/

Devenez publicateur / Créez votre blog


 

Vers une économie plus verte et plus inclusive en Afrique

  Politique, #

 L'Afrique a enregistré un taux de croissance avoisinant 5% au cours de la dernière décennie, affichant une renaissance qui la rend attractive à de nombreux investisseurs. Toutefois, malgré cette tendance encourageante, cette croissance reste peu respectueuse des contraintes environnementales. Une étude de la FAO a montré que le taux de déforestation en Afrique subsaharienne a augmenté progressivement au cours des dernières années. Entre 2000 et 2010, la perte nette de forêts a atteint 3,4 millions d'hectares par an en Afrique. Sur les dix pays au monde ayant enregistré la plus forte déforestation pendant ce laps de temps, six sont africains.

Sur un classement de 178 pays, les pays d'Afrique subsaharienne se retrouvent au bas de l'échelle avec l'Afrique du Sud (72 e), le Zimbabwe (94 e), la Botswana (100 e), le Gabon (104 e) et le Cap Vert (113 e) qui sont les cinq pays les plus performants. On note que la préservation des écosystèmes africains n'est pas encore une priorité dans l'agenda de la plupart des pays.


Cela n'empêche que quelques Etats africains mettent en place des politiques et des programmes pour assurer la conservation des actifs naturels ainsi que le bien-être des populations. Le Rwanda, célébré comme étant l'un des pays les plus propres d'Afrique, se distingue par la priorité accordée au développement d'une économie verte grâce à la mise en place de plusieurs projets de promotion de réserves forestières, d'énergies renouvelables, de gestion des ordures et de recyclage, etc. L'Ethiopie a elle initié une stratégie visant à développer une économie verte qui repose sur quatre piliers: agriculture, foresterie, énergie, et transports/industrie/infrastructures. A l'approche de la Conférence de Paris sur le climat (COP21), sept pays africains ont rendu leurs copies sur les engagements qu'ils sont prêts à consentir sur les émissions de gaz à effet de serre.

Il existe des opportunités pour un développement plus durable en Afrique qui viendrait pallier la dégradation de l'écosystème. Les efforts pour développer une économie verte portent autant sur les secteurs traditionnels que sur de nouveaux secteurs. Il s'agit, entre autres, des transports, de l'agriculture, du bâtiment, de l'assainissement et du tourisme, secteurs dans lesquels sont développées des activités destinées à adresser les dommages environnementaux. On note un accroissement des services de ramassage d'ordures et de recyclage, l'intégration de matériaux de construction adaptés au climat et disponibles localement en architecture, l'usage d'énergies renouvelables ou la promotion de l'éco-tourisme.

Ces initiatives appellent à l'innovation en faisant usage de solutions technologiques qui sont souvent complexes et coûteuses. Par conséquent, il est important de réfléchir à des modèles de financement mieux adaptés et accessibles aux économies africaines. A cet égard, la proposition d'une " banque carbone " faite par le Soudan lors du récent sommet des Chefs d'Etats africains sur le projet de la Grande Muraille Verte, mérite d'être examinée avec attention. Elle pourrait permettre de trouver les ressources nécessaires aux investissements écologiques en Afrique.

L'intégration d'une économie verte dans les stratégies nationales de développement est un pas dans la bonne direction. Cependant, la réelle prise de conscience de l'Afrique sur l'environnement est la mise en œuvre effective de projets ou programmes transversaux qui adressent les questions environnementales les plus pressantes dans chaque pays. Les pays africains doivent prendre les devants lors des négociations, de la conception et du financement de la stratégie sur l'économie verte afin d'assurer la pérennité des ressources et le bien-être des populations.

 



Source : www.liberation.fr


PARTAGEZ UN LIEN OU ECRIVEZ UN ARTICLE

Pas de commentaire

Pas de commentaire
 
ahmed.assani
Partagé par : ahmed.assa...@France
VOIR SON BLOG 55 SUIVRE SES PUBLICATIONS LUI ECRIRE

SES STATS

55
Publications

2108
J'aime Facebook sur ses publications

79
Commentaires sur ses publications

Devenez publicateur

Dernières Actualités

Pas d'article dans la liste.